Comme un bruit de moucheron derrière l’oreille, ça m’est venu sans prévenir, pour déranger, pour m’empêcher de trouver le sommeil du juste. C’est un germe semé aux quatre vents du globe Internet et qui touche tout le monde… enfin surtout nous, auteurs de chroniques amateurs.

Cette idée m’est venue en regardant mes statistiques. Ah les statistiques ! Qui vient chez moi ? Quand ? Pour quel article ? Beaucoup d’entre nous font les fiers en arborant l’air détaché de celui qui s’en désintéresse. Si pour certains dont la noblesse d’âme n’est plus à prouver c’est effectivement le cas, la plupart se jette quotidiennement, ou disons très régulièrement, sur les courbes, camemberts, listes ou autres histogrammes. Les mêmes statiques qui nous font découvrir les mots clefs poétiques du type Loisel Erotique, Comédie Pornographique utilisé par les gens pour rejoindre notre site. Et encore j’évite de mettre les plus trashs ! Bref, de quoi avoir des assurances quant à l’avenir glorieux de l’humanité…

Je dois avouer que je suis plutôt dans la catégorie des acharnés des stats.  Après tout, si le blog est un outil narcissique de première catégorie – regardez comme je sais faire de jolies phrases  – c’est aussi un moyen efficace de partager son avis avec le monde entier. Sous réserve bien entendu que le dit « monde entier » soit francophone mais nos diplomates y travaillent. Bref, être lu est agréable et ça motive pour faire de belles chroniques (si, si !).

Où en étais-je ? Ah oui ! Après 3 ou 4 jours sans passer par mon module de gestion du blog, je regardais donc ces fameuses statistiques. Quand soudain (tada !) un pic ressemblant étrangement au Mont Ventoux sur un profil d’étape du Tour de France ! Un pic, un cap, une… ! Cette pointe spectaculaire était le fruit d’un article publié ce jour précis, un seul article, unique, alors que j’ai tant de chouettes billets à lire : la Page Blanche de Boulet et Bagieu !

« Fichtre me dis-je ! Je viens de quintupler mes visites sur un seul article ! ça c’est du buz ! » Buuuuzzzz, buuuuzzzz ! Vous avez vu ! L’appel du moucheron ! L’idée saugrenue était cachée sous l’insinuation maladive qu’éventuellement, en étant un peu malin, je pouvais peut-être doubler mes visites sur la multiplication de ces articles dont l’objet était plus le passage que l’album lui-même. En y réfléchissant c’est simplissime :

Recette pour se faire du buzz :
– Prenez le top 10 des meilleurs albums vendus dans le classement Livres Hebdo ou plus fort encore celui du supermarché local. Evitez tout contact avec votre libraire habituel !
– Choisissez les 5 premiers, en particulier les albums qui marqueront à jamais l’histoire de la bande dessinée surtout ceux scénarisés par des imitateurs de la télé.
– Faites une chronique de préférence incendiaire
– Comptez sur la chance pour qu’une armée de fan en délire passe par là et vous insulte copieusement
– Faites montez la sauce en surenchérissant dans l’insulte graveleuse, voire raciste/machiste (pour les garçons)/féministes (pour les filles)/ homophobe c’est encore mieux.
– Consultez vos statistiques, si ça ne prend pas encore, recommencez. A force ça passera.

A partir de la semaine prochaine j’appliquerai donc cette formule.

Non mais revenez quoi !

Heureusement pour moi, cette idée saugrenue a été chassée d’un revers de la main. Un gros PAF sur le moucheron et l’idée était déjà partie. Vous ne verrez donc pas sur IDDBD, les albums de ce fameux top 5 des titres les plus vendus. Bien entendu si un jour Fred Peeters était dans le lot je ferais une exception mais malheureusement je suis bibliothécaire depuis 9 ans et je ne l’ai encore jamais vu passer.

Evidemment, vous l’aurez compris, je me moque gentiment de cette chasse aux lecteurs dont certains blogueurs sont friands. Ils sont capables de choses étonnantes pour cette gloire illusoire. Ce n’est pas nouveau, seule la qualité, la créativité ou la participation sont des moyens de faire grandir un blog. Les solutions artificielles sont rarement pérennes… et les choses se savent vite dans ce petit monde. Mais après tout, chacun mène sa barque dans la direction voulue. Ce n’est simplement pas la même que la mienne. IDDBD restera donc un petit blog.

Ce billet n’avait d’utilité que pour moi seul, c’est un petit plaisir narcissique dont je parlais plus haut, une façon caricaturale d’exorciser un penchant mal venu. J’en tremble encore. Il est parfois utile de se perdre un peu.

Allez demain j’attaque une chronique sur les blagues de… Buuuuuzzzzzzzzzzzzzzzz !!!!!
Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound