Chronique | Les Nouvelles Aventures du Chat botté (Pena)

Vous connaissez tous l’histoire du chat botté ? Non, pas le mexicain faisant les yeux doux à son copain l’ogre… Le chat Botté avec un B comme BD : le marquis de Carabas, l’ogre, le chat astucieux etc, etc… ça vous parle ? Mais saviez-vous que cette histoire avait une suite ? "Qui peut avoir des idées aussi absurdes ? L’auteure… La peste soit de ces bonnes femmes et de leur imagination débordante." La bonne femme à l’imagination débordante a pour nom Nancy Peña. Vous voyez l’intérêt quasi-fanatique que je porte à Fred Peeters (j’essaie de me soigner mais c’est dur) ? Et bien, chez Mo’ c’est pareil mais en pire concernant cette auteure. A force, cette acharnée a réussi à me convaincre. C’est donc sans jamais avoir ouvert un de ses livres que je découvrais  l’œuvre de cette auteure... par la petite porte. Non pas que cette courte série soit inintéressante mais la collection, pardon, l’excellente collection Lepidoptère de 6 pieds sous terre n’est pas tout à fait un grand format. 30 pages format poche, ça a le mérite d’être rapide à lire. Encore plus quand vous vous passionnez pour le récit. Ce qui fut évidemment le cas, sinon je ne vois pas l’intérêt d’en parler ici. Alors que l’ultime volume de De Capes et de crocs sort ce mois-ci, Nancy Peña nous emmène dans un univers assez proche de celui des Don Lopes et d’Armand de Maupertuis fait de bons mots, de multiples clins d’œil à la littérature française et de rodomontades en tout genre. Cependant, sous ses airs enjôleurs, le chat ne cherche bien qu’à sauver sa peau. Pas vraiment de noblesse dans la démarche. En même temps, quand, par une méprise, une montagne cri vengeance parce qu'elle pense qie l’ogre transformé en souris par la malice du chat était son fils – ben oui les montagnes accouchent de souris c’est bien connu (ne cherchez pas, lisez la BD c’est mieux) – que faire d’autre sinon chercher une solution ? Bref, le chat du marquis de Carabas part sur les routes accompagnés de Victoire, l’illustre souris célébrée par La Fontaine dans sa fable pour avoir vaincu un lion (non mais ne cherchez pas vous dis-je !). Ce petit résumé sans queue (de lion ou de souris voire de chat) ni tête (idem), nous montre aisément que cette BD est un joyeux n’importe quoi maniant aussi bien l’absurde, l’humour et la logique propre à un monde merveilleux. Pour faire simple, suivre les nouvelles aventures du chat botté c’est partir dans une aventure où les protagonistes ont (presque) tous à voir avec les histoires ou les fables de votre enfance avec en plus ce petit brin de créativité  permettant de faire passer le cynisme, les coups bas, les escroqueries grossières mais aussi le franc parler merveilleux de ces personnages. De Capes et de crocs certes, mais avec la dose d’impertinence inhérente à la collection de 6 pieds sous terre. Pour moi, l’un des tous meilleurs éditeurs d’humour (fin j’entends) dans le paysage de la BD actuelle. A sa manière, Nancy Peña s’inscrit dans une tradition de la BD à la fois pour adulte et enfants. Il n’y a certes pas le côté joyeusement trash du Gotlib de  Rubrique à Brac (cf Le vilain petit canard… et la suite) mais il y a cette même ton enjoué et humoristique. Dans cette approche de réappropriation, la BD est un univers idéal par son côté graphique. En effet, elle est capable d'appréhender et d'offrir avec originalité une nouvelle lecture d'histoires connues de tous. De ce point de vue, Nancy Peña se fait particulièrement plaisir en jouant, malgré leurs tailles minimes, sur des doubles pages. Comme elle le fait avec le conte de fée, elle explose les codes narratifs de la BD avec talent pour nous sortir de la lecture linéaire d’une planche. Droite à gauche, en rond de bas en haut, la lecture reste pourtant naturelle tandis que les structures des pages sont à chaque fois différentes. Un travail magnifique de réappropriation de contes mais aussi de création graphiques. Je passe sur les situations ou les personnages hauts en couleur qui sont eux même des caricatures de caricatures (cf Le magicien d’Oz). Avec Les Nouvelles Aventures du Chat botté, Nancy Peña nous offre une lecture comme on les aime. A la fois intelligente, pétillante, sympathique, un retour dans une certaine tradition de la bande dessinée tout en la renouvelant avec talent. C’est drôle de bout en bout, c’est rythmé. Bref, un coup de cœur caché sous le spectre de la simplicité. Et moi, j’adore les surprises ! A voir : le blog de Nancy Peña A voir : la fiche album sur le site de 6 pieds sous terre Les Nouvelles Aventures du Chat Botté (3 volumes, série terminée) Scénario et dessins : Nancy Peña Editions : 6 pieds sous terre Collection : Lépidoptère Public : Petits zé grands Pour les bibliothécaires : une approche intéressante du travail de Nancy Peña, pas une de ses séries majeures cependant, mais très bien quand même ^^

9 réflexions au sujet de « Chronique | Les Nouvelles Aventures du Chat botté (Pena) »

  1. Yalaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! Oups, je m'égare ^^

    C'est vrai ? Mon matraquage a été utile ? Yessss ! 😉

    Bon, alors tu me l'offres quand tu veux celui-ci parce que je ne l'ai pas encore lu 😆

    Nancy va être contente aussi 😉 Enfin… je crois

    Merci pour ce partage M'sieur 😉 Tu m'as donné très envie de refaire un voyage dans l'univers magique de cet auteur

    1. Ah oui, effectivement, Choco a vu juste ^^ Moi aussi visiblement, j'ai trouvé celui que tu n'as pas lu 😀
      Évidemment, je serais passé sans doute à côté… En plus, il était en rayon jeunesse le bougre !
      Comme quoi, parfois tu dis des choses qui se tiennent 😉

  2. Alors, je reviens par ici parce que je me rappelais que tu avais publié une chronique sur la série (et toc :P)
    Je viens de m’engouffrer cette mini-série. Je ne laisse pas traîner le suspens… j’ai adoré ^^
    Par contre très cher David, ce n’est point Victoire mais Patience. Un lapsus qui trouve certainement son origine dans un tonitruant « Victoire !! J’ai découvert Nancy Peña »…
    Bon, forte de ce commentaire très constructif, je m’en retourne vaquer à mes occupations 😉

    1. En même temps c’est facile, c’est le seul Nancy Peña que j’ai chroniqué (et re-toc). Content de voir que ça t’a plu aussi !

      Gotferdom, je m’ai trompé ! Je suis vu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *