Archives par mot-clé : Ted Naifeh

Dimanche K.BD | Courtney Crumrin (Naifeh)

Je constate avec horreur que j'ai oublié de vous présenter la synthèse KBD de la semaine dernière. Pour le mois d'août, Mo' nous a proposé de quoi nous plonger dans les eaux troubles du fantastique avec le thème Paranormal Activity. Après 73304-23-4153-6-96-8 de Thomas Ott, je vous ai concocté une synthèse de Courtney Crumrin de Ted Naifeh. Mike nous avait chroniqué cette série avec son brio habituel. Bref, de quoi passer un bon dimanche avec cette superbe série !  

Loup, y es-tu ?

Courtney Crumrin et les effroyables vacances (tome 4) (scénario et dessin de Ted Naifeh, éditions Akileos, 2008)

Ceux qui connaissent déjà la série Courtney Crumrin pourront sauter directement à la case "librairie" et se précipiter sur le quatrième tome paru début octobre.

Les autres, ceux qui ne connaissent pas encore cette somptueuse série (on aurait pû aussi écrire "classieuse", n'ayons pas peur des mots !) pourront se rendre à la case "ancienne chronique d'IDDBD" pour mieux se rendre compte de l'événement que constitue la publication de ce quatrième tome.

Car il existe peu de séries BD qui provoquent cette attente fébrile du tome suivant (celles qui m'intéressent se compte sur les doigts des deux mains, évidemment en y incluant les mangas...). Ted Naifeh, artiste san-franciscain, a réussi l'exploit (ce qui était loin d'être gagné à l'avance) de nous accrocher avec ses histoires fantastiques d'une petite fille magicienne (sorcière ?), accompagnée de son fascinant grand-oncle Aloysius ! Pourtant, la magie opère, dans tous les sens du terme : qu'il s'agisse du contexte des histoires de Courtney Crumrin, des scénarios imaginés par le talentueux Ted Naifeh ou de son dessin de plus en plus sophistiqué (ce qui explique les retards de publication du tome 4, initialement annoncé en avril 2008 !).

Et ce tome 4 ne déroge pas à la règle de qualité imposée par la série dès le premier tome. L'exploration de l'univers des monstres fantastiques se poursuit avec cette fois-ci des invités de marque : les loups-garous et les vampires. Mais bien entendu, nous sommes loin du traitement habituel réservé à ces créatures, considérées généralement comme des bêtes assoifées de sang humain et, accessoirement, juste bonnes à faire hurler les adolescentes blondes et d'une naïveté confondante... Ted Naifeh est un peu plus subtil et gothique que cela, et son nouveau récit se révèle une fois de plus tout bonnement captivant, original et peut-être plus sombre et pessimiste que les précédents.

En tout cas, Courtney Crumrin et les effroyables vacances est encore une véritable réussite graphique et scénaristique ! Un tome et une série incontournables pour tout bédéphile qui se respecte (rien que ça !)...

A lire : la (toujours excellente) chronique de Legoffe sur sceneario.com (avec quelques nouvelles bien fraîches de Ted Naifeh et de ses projets BD !)

A découvrir : les 16 premières planches du tome 4 en anglais...

A relire : la chronique d'IDDBD consacrée aux précédents tomes (disponible en intégrale chez Akileos...)

Gloom Cookie

(scénario de Serena Valentino, dessin de Ted Naifeh, collection Regard Noir & Blanc, éditions Akileos) Gloom Cookie est un de ces OVNI bédé comme les aime les éditions Akileos, découvreurs de talents d'outre-atlantique (voire d'outre-tombe...) qui nous ramènent une fois de plus de San Francisco un petit bijou de la BD underground américaine. Remarquez, les fidèles lecteurs d'IDDBD connaissent déjà un peu les éditions Akileos et surtout l'un de leurs auteurs phare, Ted Naifeh, le dessinateur et scénariste de l'excellentissime série Courtney Crumrin... Tout ça est très intéressant mais qu'est-ce donc que Gloom Cookie ? Comme Courtney Crumrin, c'est d'abord une série gothique, dark, fantastique, pleine de poésie romantique... et d'humour, tant il est vrai que l'imaginaire de Ted Naifeh et de sa scénariste, Serena Valentino, doit plus à Tim Burton qu'à Marylin Manson ! Mais encore ? Gloom Cookie est un conte de fées moderne, où les princes charmants fréquentent les boîtes de nuits underground, où les marraines enchanteresses qui se penchent au-dessus des berceaux distribuent non seulement des sorts mais aussi des flyers pour leurs fêtes endiablées, où les monstres qui se tapissent sous les lits mangent les méchantes filles et pactisent avec les autres... Bref, Gloom Cookie est un univers complètement déjanté, féérique et moderne à la fois au sein duquel se cotoie une bande de personnages qui auraient pu jouer dans les versions goth de Friends et Sex  in the City tout en participant à une grande aventure digne de Big Fish. Ces personnages (Lex & Max, Isabella, Sebastian, Chrys...), terriblement humains malgré leurs apparences ou leurs choix de vie, sont tous très attachants (parfois dans tous les sens du terme...). Aussi, même si cette chronique vous paraît un peu confuse (rassurez-vous, c'est normal, c'est aussi l'impression que vous aurez à la lecture des trois-quatre premières pages de Gloom Cookie...), ne vous découragez pas et jetez-vous plutôt sur cet excellent album totalement atypique dans le paysage BD(comme toujours chez Akileos). Mais après, ne venez pas vous plaindre que vous ne pouvez plus décrocher... A lire : pour en savoir plus sur l'univers Gloom Cookie sur VisualCircus.net A lire : la critique de Léga sur Bdgest.com A feuilleter : les premières pages de l'album en anglais sur amazon.fr A parcourir : le site de Serena Valentino (en anglais) A découvrir : la bio complète de Ted Naifeh sur le site des Humanoïdes Associés

Chronique | Courtney Crumrin (Ted Naifeh)

(scénario et dessin de Ted Naifeh, éditions Akiléos) Ce n'est absolument pas dans les habitudes d'IDDBD de vous "recracher" les pitchs des éditeurs, mais là, les éditions Akiléos ont fait un super travail, donc autant vous en faire profiter. Il s'agit de la présentation des trois tomes (à ce jour) de la magnifique série Courtney Crumrin par l'auteur américain Ted Naifeh. Ne quittez pas, IDDBD revient juste après ces présentations pour les commentaires (enthousiastes !)... Tome 1 : Courtney Crumrin et les Choses de la Nuit "Courtney Crumrin était heureuse. Elle avait des amis, aimait son école… Mais c'était avant. Ses parents, après avoir vécu des années au dessus de leurs moyens, ont enfin trouvé une solution à leurs problèmes financiers. Ils déménagent en proche banlieue, chez leur oncle, le vieux professeur Aloysius Crumrin, dans le manoir victorien du vieil homme situé dans le très chic quartier d'Hillsborough. Sur place, Courtney découvre bien vite que son Grand-oncle a une sinistre réputation dans le quartier et que la maison est sujette à de sombres rumeurs. Et alors que cette installation permet à M. et Mme Crumrin de se rapprocher d'un statut social qui les fait saliver, Courtney a l'impression de plonger dans un cauchemar. Sa nouvelle école est pleine de gosses aussi riches, corrompus et égoïstes que leurs parents. Elle se sent rapidement rejetée. Et comme si cela ne suffisait pas, le vieux manoir à demi moisi semble abriter des créatures au moins aussi étranges que le vieil oncle. Elles rampent dans les sombres couloirs, aux frontières de son champ de vision. Elles font craquer des os dans les recoins. Et parfois, elles s'élèvent au dessus du lit et observent le sommeil de Courtney. Son père et sa mère ne les remarquent pas, mais oncle Aloysius sait tout d'elles. Il les appelle "les Créatures de la Nuit". " Tome 2 : Courtney Crumrin et l'Assemblée des Sorciers "Courtney Crumrin et l'Assemblée des Sorciers, nous permet de retrouver Courtney confortablement installée à Hillsborough, jusqu'à ce que son oncle soit tiré de sa retraite par l'Assemblée des Sorciers pour affronter une créature dévastatrice du monde souterrain. Ceci met à jour un mystère dans lequel Courtney ne peut s'empêcher de mettre son nez. Bientôt, elle rencontre Skarrow, une mystérieuse et silencieuse chose de la nuit, accusée d'avoir maudit une belle et solitaire sorcière. Courtney et l'oncle Aloysius se lient alors d'amitié avec la malheureuse créature et tentent de mettre à jour une sombre conspiration au sein de l'Assemblée des Sorciers. Dans ce second volume, Courtney fera connaissance avec quelque chose d'encore plus effrayant que les gobelins qui rampent sous son lit, l'immonde Tommy aux os ensanglantés ou le cruel chat, Mittens : l'ambition des hommes pour le pouvoir." Tome 3 : Courtney Crumrin et le Royaume de l'Ombre "Courtney a intégrée une nouvelle école, mais cette fois-ci il s’agit d’une classe spéciale de l’Assemblée, dédiée à l’étude de la magie. Quiconque connait Courtney, sait qu’on ne peut pas la qualifier de “gentille petite fille”, mais rares sont ceux qui réalisent vraiment ce dont elle est capable. Excepté Templeton, le gardien des lois, qui la soupçonne de pratiquer la magie noire et d’être responsable de la disparition du marshall Hugues. Pour ces nouveaux camarades, elle est la sinistre fille du fond de la classe. Et ce jusqu’à ce qu’ils décident de mettre leur nez dans les sorts interdits et voir ce que ça donnerait de transformer le petit Joey en chose de la nuit. Seule Courtney connait le chemin du royaume des goblins et le moyen de trouver une antidote pour l’infortuné Joey, avant qu’il ne lui reste plus une once d’humanité. Aussi, doit-elle décider si ces imbéciles de gamins valent les efforts et les risques d’une telle aventure. D’autant que du point de vu de Templeton, ce périple au royaume des choses de la nuit serait le pire des crimes, et il lui faudrait alors arrêter Courtney par tous les moyens." Sachez qu'il existe aussi un tome hors-série : Courtney Crumrin - Portrait su sorcier en jeune homme, qui nous raconte un épisode de la jeunesse de l'oncle Aloysius... Alors, pourquoi IDDBD est-il fan de cette série ? Parce que Courtney Crumrin est gothique (au sens de Tim Burton... pas Marylin Manson, si vous voyez la différence). Parce qu'elle est insolente et rebelle (même si nous, on l'est pas trop... oups ! j'ai dit "on l'est pas trop" au lieu de "on ne l'est pas trop", oulala l'insolence), et qu'elle ne fait pas partie de la "bande" comme bon nombre d'entre nous à l'époque (et voilà après ce que ça donne...). C'est sûr que Courtney Crumrin est un peu décalée (c'est le moins qu'on puisse dire !). Et ça, elle le doit à son auteur, Ted Naifeh, scénariste et dessinateur issu de l'underground américain (côté San Francisco). Ses histoires et sa "patte" sont très "dark", ce qu'accentue bien entendu le dessin noir et blanc (dont le travail des ombrés est tout simplement époustouflant), qui tire légèrement au manga (haut-de-gamme) dans les traits des personnages. A ce titre, Courtney Crumrin est certainement une BD avant-gardiste, sorte de synthèse entre la BD d'inspiration occidentale (américaine et européenne) et asiatique. Certes, ce n'est pas la première, mais c'est l'une des plus réussies. Vous aimerez si vous aimez : l'univers de Tim Burton, HP Lovecraft, les comics, le manga, la BD... A visiter (absolument indispensable !) : site Courtney Crumrin and the Twilight Kingdom et particulièrement la galerie d'images ! Fabuleux ! A fouiller : le site des éditions Akileos