Archives par mot-clé : Regard Noir & Blanc

Umbra

(scénario de Stephen Murphy, dessin de Mike Hawthorne, collection Regard Noir & Blanc, éditions Akileos) Au travers de sa collection Regard Noir & Blanc, les éditions Akileos nous ont déjà offert quelques perles de la BD adulte tout droit venue des Etats-Unis, principalement de la côte ouest (Courtney Crumrin, Gloom Cookie, Billy Wild...). Avec Umbra, initialement publié aux USA par Image Comics, un éditeur de Berkeley (Californie), c'est encore un choc visuel et scénaristique qui nous attend. Commençons d'abord par le dessin de Mike Hawthorne : évidemment en noir et blanc (collection oblige...), classieux, efficace, au découpage nerveux, voire trépidant, et en même temps parfois très doux, très onirique. En un mot, superbe. Quant au scénario de Stephen Murphy, c'est un savant dosage de polar, de thriller et de fantastique qui nous fait glisser de l'un à l'autre sans à-coup, sans rupture. En un mot, passionnant. IDDBD avait repéré cette BD il y a quelques semaines (voir notre chronique du ) et (oserais-je dire "encore une fois") nous avions eu le nez creux. Après la lecture d'Umbra, notre première impression est largement confirmée. Franchement, si vous avez envie de lire une BD différente, de vivre une aventure littéraire autant qu'artistique, intellectuelle sans être ennuyeuse, Umbra est pour vous. Pour les indécis, j'ai gardé pour la fin le pitch des éditions Akileos, celui-là même qui avait attiré notre attention : "Askja Thorasdottir est médecin légiste de la police islandaise. Avec ce type de travail, elle doit s'attendre à se frotter à des scènes de crime, des cadavres et quelques cas étranges... Mais ce que Askja découvre sur sa dernière affectation la laisse pour le moins perplexe : un squelette qui pourrait être celui d'une femme du Néanderthal, tuée par une balle provenant d'un revolver utilisé par les soldats de l'ex-U.R.S.S. Jonglant avec cette affaire et le désordre de sa vie privée, Askja se retrouve plongée dans un mystère de plus en plus obscur qui la mènera bien au-delà de sa terre d'Islande." Alors, convaincus ?

Billy Wild T1(/2) : Mais où est donc Linus ?

(scénario de Erick Lasnel dit Céka, dessin de Guillaume Griffon dit Sthrad, collection Regard Noir et Blanc, éditions Akileos, janvier 2007) IDDBD vous a souvent parlé de western. Vous avez eu droit au western à la Sergio Leone, au western classique, au western humoristique, au western déjanté. Il ne vous manquait plus que le western gothique ! Gothique ? Vous avez dit gothique ? Pour ça, il n'y a qu'une maison d'édition qui puisse vous proposer du gothique de qualité : Akileos (non, cette chronique n'est pas un publi-reportage...). En effet, vous connaissez maintenant les quelques titres d'Akileos qui ont plus particulièrement retenus l'attention d'IDDBD. Ils sont tous de cette veine fantastique, noire, avec une pointe d'humour (Akileos n'aime pas le gothique désespéré... voire désespérant !). Et bien vous retrouverez tout cela dans Billy Wild, version far west du bon vieux mythe de Faust. Imaginez Clint Eastwood ayant pactisé avec le diable lui-même, John Wayne ayant vendu son âme (et son accent traînant...), James West ayant finalement préféré se damner avec le docteur Loveless et vous aurez une pâle idée de qui peut être Billy Wild, le chasseur de prime le plus sanglant du Darkwest. Billy Wild, c'est plus de 220 victimes au compteur (pas innocentes pour un cents...) et une insolente santé de fer, malgré les balles qui pleuvent comme long horn qui pisse. Sauf que cette santé de fer, cette "immortalité" à toute épreuve, Billy Wild la doit à la magic potion d'un certain Linus, être malfaisant et retors qu'il a rencontré dans sa jeunesse. Et que se passe-t-il lorsque Linus et son précieux breuvage disparaît ? Ca, vous le saurez en lisant le premier tome de cet excellent diptyque noir et blanc, au dessin aussi classe que le scénario... A visiter (impérativement !) : le site de Billy Wild A lire : quelques pages de Billy Wild sur fnac.com