Archives par mot-clé : Jean-Louis Tripp

Chronique | Magasin général – Tome 6 « Ernest Latulippe »

Scénario de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp Dessin de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp Editions Casterman Série en cours (6 publiés à ce jour) Public : ado-adultes Si vous lisez les précédentes chroniques d'IDDBD au sujet de la série Magasin Général, vous constaterez que j'hésite toujours entre la pure idolâtrie décérébrée de l'œuvre de Loisel et Tripp et les tentatives maladroites d'explications de son caractère majestueux. Quoi qu'il en soit, vous ne pouvez ignorer que Magasin Général est une oeuvre majeure du 9ème art, comme il en existe dans les huit précédents, un chef d'œuvre tant la série réunit de qualités narratives et visuelles. Bien entendu, vous vous doutez que ce 6ème tome s'inscrit parfaitement dans cette oeuvre. Alors qu'ajouter après cela ? Pas grand chose : comme j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire (on commencerait à radoter ??), ceux qui connaissent Magasin Général se sont déjà précipités pour s'emparer du dernier opus, et les autres (les chanceux qui vont avaler six tomes d'un coup) sont en train de mettre la veste pour courir voir leur bibliothécaire (;)) ou leur libraire préféré et lui demander vertement pourquoi il ne leur a pas encore conseillé cette superbe série... Tabarnak ! Mais pour ces derniers, voici un rapide pitch (tiré du site des éditions Casterman) pour qu'ils sachent au moins de quoi il s'agit (avant d'aller tancer...). L’histoire de Magasin général se déroule dans un village du Québec rural à partir du début des années 20. Elle gravite autour d’un personnage féminin, Marie, veuve avant l’heure et héritière du principal commerce local (le « Magasin général » qui donne son titre au récit), que l’irruption d’un étranger dans la petite communauté va progressivement réconcilier avec le bonheur ; bonheur d’aimer, bonheur d’être aimé(e), mais pas exactement de la manière que l’on pourrait imaginer…
Loisel et Tripp ont concocté ensemble, avec une gourmandise très communicative, une chronique énergétique et très humaine, peuplée de personnages intenses et savoureux. Leur attachement partagé pour le Québec -ils y résident l’un et l’autre - a servi de moteur à cette histoire truculente, qui ne ressemble à rien de ce que l’un ou l’autre a publié auparavant. Fondée sur la complémentarité de leurs savoir-faire, leur collaboration porte autant sur le texte que sur le dessin et se nourrit du meilleur de leurs talents respectifs.

Magasin Général T2 : Serge

(scénério et dessin de Loisel et Tripp, éditions Casterman) Sur ce coup là, IDDBD ne prend aucun risque à vous recommander (chaudement) la lecture de ce deuxième tome de la superbe série de Loisel et Tripp, Magasin Général... Tous les avis sont unanimes et ce serait bien le diable si vous trouviez quoi que ce soit à redire ! Allons ! Imaginez-vous bien blottis, au chaud, confortablement installé. Vous ouvrez votre BD. Prenez d'abord le temps d'admirer la carte de Notre-Dame-des-Lacs, ce minuscule village québécois où se déroule l'histoire émouvante concoctée par nos deux auteurs... Ca y est, vous y êtes. En 1928, au Québec. Vous cotoyez les Archambault, les Ouellette, les Roberge, Gaëtan, Monsieur le Curé, Noël et les autres. Et Marie, la jeune veuve qui a hérité du Magasin Général de Notre-Dame-des-Lacs. Et Serge, le "survenant" des premières neiges. A peine quelques pages et vous ne pourrez plus quitter ce petit monde tendre, attachant. La neige et le froid sont là mais les coeurs (dont le vôtre) palpitent d'une douce chaleur. Vous faites désormais partie de Notre-Dame-des-Lacs... A relire : la chronique d'IDDBD sur le premier tome du Magasin Général A lire : pour en savoir plus sur le Magasin Général sur krinein.com A lire : la fiche de la série sur le site de Casterman

Magasin général T1 : Marie

(scénario, dialogues et dessin de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp, adaptation des dialogues en québécois de Jimmy Beaulieu, couleurs de François Lapierre, éditions Casterman) En 1964, le poète et chansonnier québécois Gilles Vigneault écrivait puis chantait "Mon pays, ce n'est pas un pays, c'est l'hiver". Certes. Mais désormais, c'est aussi le Magasin général de Loisel et Tripp. "Sacrilège !" dites-vous (surtout nos lecteurs du Québec...). Et bien non, pas du tout. Car le Magasin général de Loisel et Tripp est un bien bel hommage au Québec et à ses habitants, doublé d'une truculente chronique rurale et sentimentale (vous savez depuis hier que c'est là mon talon d'Achille...). D'abord, il faut savoir que depuis 2003, Jean-Louis Tripp partage l'atelier de Régis Loisel à Montréal. Outre qu'ils ont étroitement travaillé ensembles, les auteurs savent donc un peu de quoi ils parlent (pour des maudits français, s'entend...). Le produit de leur collaboration est vraiment époustouflant : les dialogues sont toujours justes (ni trop littéraires, ni trop exagérés) et les dessins sont simplement somptueux. Et d'un coup, c'est un morceau du Québec rural des années 40 qui vit sous nos yeux avec un réalisme incroyable... Il faut tout de même préciser que les dialogues ont été adaptés par Jimmy Beaulieu, un auteur montréalais pour être mieux compris de ces niaiseux de français sans pour autant perdre le sel du parler québécois. Bien sûr, ça aide... Résultat de toutes ces collaborations dont on sent bien quelles ont pour dénominateur commun d'être d'abord de vraies rencontres humaines : un somptueux premier tome d'une trilogie qui s'annonce comme un futur grand classique de la BD. Pour l'histoire, laissons parler (avec leur accent pointu...) les éditions Casterman (après tout, c'est leur boulot...) :"L’histoire de Magasin général se déroule dans un village du Québec rural à partir du début des années 40. Elle gravite autour d’un personnage féminin, Marie, veuve avant l’heure et héritière du principal commerce local (le « Magasin général » qui donne son titre au récit), que l’irruption d’un étranger dans la petite communauté va progressivement réconcilier avec le bonheur ; bonheur d’aimer, bonheur d’être aimé(e), mais pas exactement de la manière que l’on pourrait imaginer…". Allez, osez me dire que ça ne donne pas envie d'en découvrir plus... Criss ! A savoir : il existe un album, "L'Arrière boutique du Magasin général", qui dévoile sur 160 pages tous les petits secrets de fabrication de Loisel et Tripp. A découvrir sur le site des éditions Casterman. A visiter : le site touristique officiel du gouvernement du Québec (ce lien, c'est juste pour le plaisir tant le Québec est un beau pays et ses habitants de belles personnes...). L'info du jour : toi aussi, rencontre Lewis Trondheim demain ! Mais si tu peux le faire... Et en plus, il va pas te taper dessus... Sauf si tu l'énerves ou que tu t'appelles Michel-Edouard Leclerc... Sinon, pour les autres, sachez que Lewis Trondheim (Grand Prix à Angoulême tout de même... vous pourrez le glisser dans la conversation, ça fait toujours bien...) sera à la Bibliothèque Emile Zola de Montpellier à partir de 17h00 pour une rencontre-dédicace, demain.