Archives par mot-clé : exposition

Blog | Angoulême #2 Les expositions

IMG_2281Pour ceux qui se demanderaient où sont les articles Angoulême in Live, ben désolé, je n’ai pas réussi le même exploit que l’an passé. Tant pis. Je vais quand même vous faire un petit topo sur les expos que j’ai pu voir durant ces deux jours passés au festival.

Comès, maître du clair/obscur

Si je suis à Angoulême cette année, c’est aussi pour voir la présentation des planches originales d’un de mes auteurs cultes. L'exposition est au sous-sol du théâtre, le lieu est un peu exigu sous les voutes. Heureusement, il n’y a pas trop de monde, juste des classes de collégiens qui ont un intérêt plutôt limité pour ce qu’ils voient malgré les explications d’un guide-conférencier qui les accompagne. Moi j’en profite et admire le travail. Devant ces planches, la maîtrise du noir et blanc si caractéristiques du Maître est évidente. Ce travail sur le noir, sur la composition, les traces de correcteur pour masquer le noir, l’abstraction… c’est magique. Que dire sinon que voir ces planches (mais aussi des affiches) dans de grands formats donnent encore plus de force à l'ensemble. Bref, hormis le lieu, je ne suis pas déçu.

IMG_2163
Détail de planche, on peut admirer le travail sur le noir

Brecht Evens et la Boite à Gand

Mais la grosse claque de ce festival c'est l'exposition consacré à La Boîte à Gand, un collectif d’auteurs belges dont le membre le plus éminent est Brecht Evens, prix de l’audace en 2011. J'avoue que j'étais passé à côté... la honte mais bon, le ridicule ne tuant pas je peux quand même rédiger cette chronique. Comment décrire le travail de Brecht Evens ? Graphiquement, c’est tout simplement fabuleux ! Déroutant mais fabuleux ! Difficile de décrire ces couches de couleurs se superposant d’une manière magique. C’est coloré et magnifique, poétique et éclatant. Bref, j’ai craqué. Si vous le connaissez pas, je vous invite à lire d’urgence ses albums ! Ceux qui doutent que la bande dessinée puisse être un art, voici une réponse.

Rien à voir mais durant la visite, Mo’ et moi avons rencontré Nancy Peña qui est très copine avec Mo’. Elle était accompagnée d’une certaine Marion. Cette dernière, très sympathique, semblait être pas mal calée en dessin. Après les avoir quitté, le flash, il s’agissait de Marion Montaigne. C’est définitif, je suis un boulet...

IMG_2191
Les couches se superposent pour donner un effet de lumière incomparable. C'est beau !!!

Philippe Squarzoni et la BD militante

En passant dans la rue avec les KBiens (+ pièce rapportée, spéciale dédicace), nous avons vu l’affiche d’une expo Philippe Squarzoni à la Maison du Peuple et de la Paix. Assez fans de son travail (je lis moi-même Saison Brune en ce moment) nous n’avons pas hésité. Si l’expo avait le mérite de présenter les bonnes planches de ses œuvres militantes (Dol, Guarduno, Zapata, Saison Brune), l’expo ne présentait pas les planches originales. Quand on connait un peu, on n’apprend pas grand-chose. Personnellement, j’avais lui 3 des 4 albums (4e en cours) donc bon… Voilà. Lisez les livres surtout !
Vous le reconnaissez ? Extrait de Dol
Vous le reconnaissez ? Extrait de Dol

La Corée à l'honneur

L’exposition sur la bande dessinée coréenne était au centre du festival dans une bulle spéciale. Cette belle exposition à la scénographique soignée était découpée en trois parties : les jeunes auteurs, les grands auteurs et l’avenir. Chaque auteur avait son propre espace avec une petite interview filmé passant sur un écran, texte de présentation d’une œuvre et planches originales. Très didactique, cette exposition montrait toutes les qualités du manhwa. Jisue Shin faisait d’ailleurs partie des auteurs présentées. La seconde partie présentait les œuvres de deux auteurs majeurs de la bd coréenne : Lee Doo-Ho (Le Bandit Généreux) et Kim Dong-Hwa (La Bicyclette Rouge…). Là encore des planches originales et une scénographique bien pensée mettent en valeur le travail de ces auteurs. Mais la partie la plus intéressante pour moi était celle consacrée au numérique. Alors qu’en France, nous en sommes encore aux balbutiements, là-bas le numérique c’est 400000 lecteur par mois et plus de 200 BD sur un portail collaboratif pour un genre baptisé Webtoon. Bref, de quoi voir l’évolution possible dans nos contrées dans quelques années. Démonstration à l’appui, des écrans et souris sont disponibles ainsi que des iPads pour voir toutes les possibilités offertes. Intéressant.
Test de lecture numérique. Intéressant !
Test de lecture numérique. Intéressant !

Les « Pas vu »

Les expos phares de ce festival manquent à ma collection : JC Denis, Uderzo, Michey/Donald. Bon, deux jours c’est un peu court alors il faut faire des choix. J'ai zappé. Pour la première, le président avait choisi le lieu d’expo le plus charmant mais aussi le plus exigu avec sa jauge d’entrée minimum. Du coup, difficile d’y pénétrer même en journée calme sans perdre beaucoup de temps à attendre. Je trouve ce fait assez révélateur de l’aura du Président de cette année. En 2012, la présence d’Art Spiegelman irradiait le festival tout comme celle de Trondheim quelques années plus tôt. Nous en sommes loin cette année. JC Denis est plutôt un homme discret et nous avons retrouvé ce trait de caractère cette année. A l'image d'une affiche certes jolie mais discrète par rapport aux précédentes. Le prochain président... bref nous en reparlerons.  

Bibliothèques | Zombis et comics dans la Sarthe

Les Zombis de Walking Dead envahissent l'abbaye de l'Epau dans la Sarthe ! Au programme, une exposition sur les super-héros mais surtout la rencontre avec Charlie Adlard himself, le dessinateur de la terrifiante série scénarisée par Robert Kirkman. Cette manifestation est organisée par les collègues de la Bibliothèque départementale de la Sarthe (72) en partenariat avec la librairie Bulle le 25 septembre prochain. La BDS organise régulièrement des rencontres autour de la bande dessinée mais c'est la première fois qu'elle s'intéresse d'aussi près au comic book. A noter également, les interventions de Jean-Paul Jennequin, éminent spécialiste de la BD américaine , qui animera un cycle de projection cinéma autour de la bande dessinée en octobre. Et rappelez-vous, le volume 14 de Walking Dead sort le 21 septembre ! Pour en savoir plus, le site de la BDS

Chronique de vacances #8 | Exposition Kerascoet

C'est un couple d'auteurs qu'on apprécie beaucoup et depuis fort longtemps sur IDDBD. Car en plus d'être sympa (la preuve ici), Marie Pommepuy et Sébastien Cossey alias Kerascoët sont des illustrateurs de talent. Ils ont entres autres signés les albums de Miss pas Touche ainsi qu'une partie des Donjon Crépuscule. Mais c'est pour fêter leur nouvel album Beauté et Voyage en Satanie que la galerie 9e art, qui comme son nom l'indique est spécialisé dans la nature morte (mais non, je vous fais marcher !) organise une exposition/vente d'originaux jusqu'au 6 septembre. Pour ceux qui le peuvent, n'hésitez pas à aller admirer ces splendides planches. Pour les autres, vous pouvez toujours apprécier le travail de ces artistes de la BD à partir du site de la Galerie. Qui sait, vous vous laisserez peut-être tenter ? GALERIE 9e ART 4 rue Cretet 75009 PARIS

Chronique de vacances #3 | Exposition Peyo

Il ne vous reste plus que 15 jours pour découvrir la magnifique exposition chez Arcturial consacré à l’œuvre de Pierre Culliford dit Peyo, génial créateur des Schtroumpfs mais aussi de Johann et Pirlouit, de Poussy ou encore de Benoît Brisefer. Dans cette exposition, vous découvrirez des planches originales et des documents d'archives qui vous aideront à mieux comprendre la face caché de ce créateur qui fut l'un des premiers à comprendre l'importance de la communication et a su faire connaître ses petits hommes bleus universels. Alors plutôt que d'aller vous faire mal au yeux au cinéma avec des lunettes 3D, je vous conseille de vous rendre à Paris pour découvrir et rédécouvrir un univers schtroumpfement schtroumpf ! EXPOSITION À PARIS – HÔTEL MARCEL DASSAULT 7 ROND-POINT DES CHAMPS-ELYSÉES – 75008 PARIS DU 7 JUILLET AU 30 AOÛT 2011 DU LUNDI AU DIMANCHE 11H À 19H A lire : le communiqué de Presse de l'exposition

Info du jour | Festival Bédécibels à Antibes

Antibois, Antiboises, Bande de chanceux ! Vous avez déjà le soleil mais en plus vous avez de bons festivals de BD ! Et oui, du 6 au 8 mai se tient le très bon festival Bédécibels ! Du gros son et des bulles avec une édition qui, au vu des auteurs invités se présente plutôt bien : Bouzard, Kokor, Kris, Vincent Bailly, Capucine, Loïc Dauvillier, James, Jérôme Jouvray, Libon, Maliki, Jeff Pourquié et j'en passe. Bref, rien que du bô monde ! Outre les auteurs, 6 expositions dont des planches originales de Petite Souris, grosse bêtise (Kokor et Loïc Dauvillier), de Plageman et Football, Football de Bouzard et surtout une superbe exposition des planches tirés de l'album Metropolis de Christophe Girard (édité chez Les Enfants Rouges). Et avant même le début du festival, rendez-vous aujourd'hui même à 17h à la médiathèque Albert Camus d'Antibes pour un concert dessiné avec Boulbar à la musique et Vincent Gravé au dessin. >>>Pour plus d'infos, bien plus complètes, allez voir leur site !<<<  

Chroniques de vacances #16 : Exposition « Moebius transe forme »

Moebius_exposition_transe_forme_afiicheBientôt la fin des vacances et vous ne savez pas quoi programmer pour votre rentrée ? Alors notez bien les dates de l'exposition Moebius Transe Forme qui se déroulera à la Fondation Cartier pour l'art contemporain du 12 octobre 2010 au 13 mars 2011. Jean Giraud alias Moebius promet une mise en scène spectaculaire de ses oeuvres avec une exposition placée sous le signe de la métamorphose. Quand on connaît l'homme et l'oeuvre gigantesque de l'auteur, on ne peut qu'en saliver d'avance ! Pour plus d'information, consultez  l'article de Bodoï.

Chronique de vacances : Boris Labbé

L'info du jour Vous savez qu'IDDBD soutient (modestement mais avec conviction) un jeune artiste en lequel nous croyons : Boris Labbé. Nous avons déjà eu l'occasion de vous en parler et de vous présenter son blog, dessin-tegrer.fr. Sachez que Boris présentera ses oeuvres pour la première fois dans le cadre d'une exposition personnelle du 7 au 21 août à l'Auberge de Jeunesse d'Anglet, en partenariat avec la galerie Spacejunk. Si Boris a déjà participé à de nombreuses expositions collectives, c'est donc la première fois qu'il bénéficiera d'un espace personnel pour exposer ses dessins (qui seront tous à vendre...). Le vernissage est prévu le jeudi 7 août au soir avec une soirée électro qui devrait se terminer sur la plage, à 500 m du lieu d'exposition ! Caliente, caliente ! Bonne chance pour cette première exposition. Cela confirme bien l'intuition d'IDDBD : Boris Labbé est un jeune artiste en devenir dont vous auriez tout intérêt à suivre dès maintenant la carrière... Et intérêt à acheter des dessins du 7 au 21 août !

Info : Exposition

L'info du jour Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme de Paris consacre une exposition passionnante sur la BD et le Judaïsme intitulée De Superman au Chat du Rabbin. A découvrir du 17 octobre 2007 au 27 janvier 2008 à Paris puis à Amsterdam, du 6 mars jusqu’à la mi-juin 2008. "Cette exposition est la première en France à mettre en évidence le rôle important de nombreux artistes et auteurs juifs dans la bande dessinée, à travers 230 œuvres ou documents (dessins originaux, planches imprimées et archives)..." A lire : la suite de l'article sur le site du Musée d’art et d’histoire du Judaïsme de Paris A lire (aussi) : plus d'infos sur les animations organisées autour de l'exposition (dont plein de rencontres avec plain d'auteurs dont Joan Sfar le 29 novembre, une conférence et une projection de films d'animation...) sur le site de Didier Passamonik, conseiller scientifique de l'exposition

En voyage avec Quino…

En voyage avec Mafalda : catalogue de l’exposition (Quino évidemment, Glénat, 2004) 1964, Joaquin Salvador Lavado Tejon publie dans l’hebdomadaire argentin Primera Plana, les premières cases des aventures d’une petite fille qui le rendra célèbre. Je ne vous ferais pas l’affront de vous parler de Mafalda, sans doute l’une des meilleures BD de tous les temps, chef-d’œuvre intemporel et lisible par petits et grands ! Non, je ne vous rappellerais pas qu’il s’agit d’une argentine de 6 ans qui, en compagnie de ses amis (Felipe, Manolito, Liberté, Miguelito, Susanita et Guile son petit frère), font tourner en bourrique les adultes (leurs parents pour la plupart) par des réflexions et des questions dignes des plus grands hommes politiques. Entre innocence et revendication, les personnages de Quino sont tous fabuleux ! Mais bon, je n’ai pas besoin de vous convaincre car vous avez tous lu Mafalda (12 tomes et l’intégrale chez Glénat). D’où l’intérêt de cette chronique. Car En voyage avec Mafalda est le catalogue d'une exposition itinérante consacrée non seulement à la petite fille mais aussi au travail de son créateur. Car son œuvre de dessinateur de presse et d’humoriste est immense et ne se résume pas qu’à Mafalda. C’est d’ailleurs pour éviter d’être "étouffé" par son héroïne qu’il arrête les publications en 1973. A l’image d’un Sempé ou d’un Plantu en France, Quino n’a eu de cesse de dessiner depuis ses premières années. Cette exposition vous invite à voyager dans les rêveries et l'univers du dessinateur. Bien sûr, vous ne trouverez pas toute son œuvre dans ce livre mais des points de rappel, des découvertes et du bon, du bon, du bon ! Ainsi, à travers plusieurs thématiques (Les origines, le monde du réel, l’île déserte, l’envol, la table, la musique, la mort…) vous explorerez toute la richesse et l’humour de Quino. Bien entendu, pour les fanatiques de Mafalda (comme moi), vous (re)découvrirez également, une petite partie des meilleurs strips de Quino regroupés par les thèmes chères à l’héroïne (la soupe, la paix, les parents, les devoirs, les questions…). Si vous avez des enfants, c’est une bonne façon d’aborder cette série himalayenne. Et puis vous aurez le droit à quelques bonus (comme dans les DVD dis donc !) comme les cartes d’identité des personnages, les illustrations faites pour la déclaration des droits de l’enfant et quelques autres surprises. Bref, un bon petit livre pour découvrir un très grand auteur ! Amis quinophiles, bonne lecture ! A découvrir : la biographie et la bibliographie de Quino disponible chez Glénat. A lire : une interview sur le site de l’UNESCO. A voir : pour les hispanophones (et les autres), quelques vidéos de la série animée.