Archives par mot-clé : Bretagne

Petite fille de l’île d’Yeu

Edlyn (scénario et dessin de Cécile Brosseau, couleurs de Sébastien Bouet, éditions Soleil, 2007) Vous savez quoi ? Et bien notre Mike a vraiment du nez. Le 12 mai, il nous faisait une info du jour spéciale Soleil. Dans cette chronique, il signalait déjà la sortie de Edlyn. Et là, mon cher Mike, désolé de te prendre de cours mais arpès avoir lu cette BD, j’ai bondi vers mon clavier et en trois mots : elle est magnifique ! Pour résumer un peu l’histoire (si vous n’avez pas lu l’info du jour du 12 mai), Edlyn a sept ans et vit sur l’île d’Yeu. Sa mère est douce, elle a une sœur et un petit frère. Mais son père, marin, est autoritaire et souvent méchant. Un jour, alors que le bateau paternel prend le large, elle rencontre un petit garçon bien étrange. Cet album est tout simplement magique. Son dessin simple, dépouillé, un peu naïf, brille par une incroyable expressivité. Quelques traits de Cécile Brosseau et tout devient vivant. Des couleurs magnifiquement appliquées par Sébastien Bouet et voici une couverture merveilleuse ! Et ce n’est pas valable que pour la couverture ! Cette histoire bénéficie également d’un scénario digne de ce nom. A l’image de son dessin, Cécile Brosseau a construit un récit simple mais touchant. Elle sait distiller avec talent les tristesses, les mélancolies, les joies et les mystères. Edlyn est magnifiquement vivante et les émotions, sans effusion mal placée, sont à fleur de peau. Mélancolique et sensible, cette histoire fera rêver les plus jeunes et s’émerveiller les adultes. En tout cas, je la considère déjà comme une de mes toutes meilleurs lectures BD de l’année. Incontournable !

Trois éclats blancs

(scénario et dessin de Bruno Le Floc'h, collection Mirages, éditions Delcourt) Une BD régionaliste, ça vous dit ? Non ? Je vous comprends. Ce type de BD est rarement à la hauteur de ce que l'on peut lire dans d'autres genres. Et bien voici l'exception ! Allez, accrochez-vous, je vous emmène en Bretagne, en août 1911, au bord de la mer... Un jeune ingénieur parisien est chargé de construire un phare au large d'un petit port breton. L'entreprise est de taille : le rocher n'est accessible que trente jours par an ! Et ce n'était pas prévu par l'administration parisienne ! Du coup, notre jeune ingénieur est obligé de rester sur place plus longtemps que prévu et surtout de se confronter avec la population locale, au départ assez réfractaire à l'idée de se voir imposer un phare "républicain"... Au-delà de son indéniable intérêt historique et sociologique, Trois éclats blancs est une bande dessinée humaine (et ça, vous avez compris que l'on aime...) et finement menée (loin des clichés et des stéréotypes...). En 94 pages en petit format, avec un dessin très doux (qui flirte parfois avec le style d'Hugo Pratt...), Bruno Le Floc'h nous entraîne loin de notre quotidien, à la rencontre de personnages très attachants. En refermant cet album, on regrette déjà de les abandonner... Alors, pas d'hésitation : laissez-vous embarquer... et cap sur les Trois éclats blancs ! A lire : la belle chronique d'Alexis Laballery sur le site Parutions.com A lire : la biographie de Bruno Le Floc'h sur le site des éditions Delcourt