Archives par mot-clé : BPI

Mini-chronique | Le libraire de Belfast à la BPI

libraire_de_belfast Amis parisiens, vous avez bien de la chance ! Jeudi 16 mai à 20h la BPI projette dans le cadre de son cycle sur l’imaginaire des villes, le très bon film documentaire Le libraire de Belfast de la réalisatrice Alessandra Celesia. Ce film est bien plus qu’un portrait d’un vieux libraire nord-irlandais à la retraite. C’est celui de toute une communauté à la fois excentrique et terriblement touchante : un jeune rappeur à l’accent trop marqué, un punk dyslexique amateur d’opéra, une serveuse cherchant à percer dans la chanson… Dans ce film choral, les sensations et les éléments s’enchainent et se contredisent. Alessandra Celesia filme une communauté d’exclue d’une modernité réservée à des privilégiés. A la place, solidarité, simplicité, écoute, vivre ensemble… Tous ces mots et toutes ses valeurs transparaissent durant 52 minutes. Les valeurs, ce vieux libraire en a tant à transmettre alors il parle, de lui, de sa vie, de son plaisir charnel du contact avec le livre, de son esprit commercial qui ne l’a pas aidé à devenir riche. Sur son visage, le temps qui passe. Et en filigrane, avec l’écho des paroles de ses amis, la présence de cette ville, immuable et forte, pesante, avec son histoire furieuse. Voilà, ce film c’est un peu ça et beaucoup d’autres choses. Si vous avez l’occasion de le voir, à la BPI ou dans les collections de n’importe quelle bonne bibliothèque, n’hésitez pas ! 50 minutes de très bon cinéma. Plus d’info sur l’image ci-dessous et sur le site de la BPI. libraire_de_belfast_BPI
Le libraire de Belfast un film documentaire d’Alessandra Celesia Production : Zeugma Films, 2012 54min, VOSTFR A voir : la bande annonce sur le site de Zeugma Films

Bibliothèques | Lecteur de BD, qui es-tu ?

D'après l'enquête sur les pratiques culturelles des français de 2008, nous sommes 16 millions de lecteurs de bande dessinée. C'est bien simple, en une décennie, l'édition de bande dessinée a été multiplié par 3. Positive ou non, cette explosion fait du secteur le plus dynamique du marché du livre. Pour compléter cette étude, le DEPS (Direction des études, de la prospective et des statistiques) du ministère de la culture et la Bibliothèque publique d’information ont mené une enquête auprès de 4580 personnes âgées de 11 et + sur leur rapport au 9e art. L'enquête est publié aujourd'hui dans la collection Culture, études. Heureusement pour ceux dont les rapports statistiques ne représentent pas un idéal de lecture, un document de synthèse a été publié. Qu'en ressort-il ? Rien de bien surprenant. Toi lecteur de BD, tu es plutôt un homme, plutôt jeune et diplômé. C'est bien simple, plus tu lis, plus tu as de chance d'être quelqu'un d'actif en matière de culture. Tu empruntes beaucoup auprès de tes amis ou dans les bibliothèques quand tu as moins de 25 ans. Mais ensuite, le temps de l'opulence venu, tu as tendance à acheter tes livres. Actuellement, 83% des lecteurs de BD ont lu du franco-belge, 52% les magazines de BD, 48% la BD américaine (comics surtout), 38% du manga et BD asiatiques et 21% du romans graphiques. Sachant que cette dernière catégorie est transversale. Le héros le plus connu ? Tintin ? Astérix ? XIII ? Thorgal ? Que nenni ! Il s'agit des Pieds Nickelés ! Bref, amis chroniqueurs, au travail ! Pour en savoir plus, je vous invite à lire la synthèse à télécharger sur cette page.