Archives par mot-clé : Beauté

Eloge de l’autre

L'autre laideur l'autre folie (scénario et dessins de Marc Malès, collection Tohu-Bohu, éditions Les Humanoïdes associés)

Tout commence par un dessin au style retro, mélange de comics des années 30-40 et de José Munoz pour son utilisation du noir et blanc.
Ça continue par une émission, rétro également, de la télévision américaine évoquant une ancienne star de la radio des années 30 et de son étrange disparition. Puis, une femme âgée arpente en compagnie de sa fille le quai désert d'une gare oubliée au beau milieu d'un trou perdu des Etats-Unis.
Finalement, c'est un souvenir. Celui d'une rencontre peu banale entre deux êtres perdus, l'un fuyant sa douleur, l'autre son image. L'un sur les chemins, l'autre cloîtrée dans une maison sans miroir.

Dans tout ce que l'on peut lire, et je ne parle pas seulement de BD, il y a des choses que l'on aime mais que l'on oubliera, d'autres que l'on adore et qu'on garde pour soi et puis il y a ce genre de merveilles, des livres à part découvert au hasard, des livres qui résonnent en vous et qui rejoignent votre patrimoine personnel. Des œuvres parfois perdues dans les étagères d'une librairie, dans un carton ou qui vous attendent sous votre nez depuis des mois, voire des années. J'ai attendu longtemps avant d'ouvrir L'autre laideur l'autre folie. J'avais tort.

Je me demande encore comment un auteur comme Marc Malès fait pour regrouper autant de qualités et de talent dans 120 pages : finesse de l'écriture, dessin totalement maitrisé servant au-delà de toute espérance son récit et donnant une humanité "physique" à ses personnages, construction du récit ciselé, histoire magnifique, psychologie des personnages poussé au point qu'on se demande si ce n'est pas du vécu. Mais surtout, plus que toutes ses qualités un peu "technique", c'est cette incroyable alchimie dégageant une atmosphère, une mélancolie, une poésie profonde et touchante. Poésie qui personnellement me ramène inexorablement vers des œuvres telles que Sur la route de Madison ou plus récemment The Hours. Sans grand effet de style, ni effusion de sentiments, nous voici submergés par des vagues d'émotions contradictoires.

Vous l'aurez compris, L'autre laideur l'autre folie est un album marquant, magnifique, beau et triste, optimiste et désespérant. Marc Malès a tenté de réunir les tourments, les peurs, les tristesses mais aussi les espoirs de l'âme humaine. S'il est présomptueux de vouloir réussir ce tour de force, on doit admettre qu'il l'a effleuré du doigt. C'est une définition d'un chef d'œuvre.

A lire : les chroniques sur Sceneario.com et sur BDselection.com

A écouter : Philipp Glass signant la BO de The Hours.