Archives par mot-clé : Babelio

Chronique | Macanudo T.2

macanudo2_LiniersScénario et dessins de Liniers Editions La Pastèque (2010) Public : Tous publics Pour les bibliothécaires : un peu de magie dans votre fonds ? C’est par ici.

Absurdité comique

Quand un pingouin parle à la dernière feuille d’un arbre en la suppliant de ne pas sauter, quand un écrivain cherche l’inspiration et que celle-ci est partie en vacances, quand une vache met le doigt sur les invraisemblances du 7e art, quand la petite Enriqueta fait des paris idiots sur sa balançoire avec son chat...  Bienvenue dans l’univers de Macanudo. Par où commencer ? Par mon inscription au masse critique de septembre chez Babelio ? Par la réception du mail m’indiquant que je recevrais le 2e volume de Macanudo alors que je ne savais rien du tome 1 ? Par mon impression favorable lorsque j’ai constaté le très beau travail des éditions La Pastèque au moment de l’ouverture du colis ? Non. Ma chronique démarre à la lecture du premier strip. Un choc. Non pas un choc violent mais un plaisir immédiat, une vague de bonheur  avec une touche juste ce qu’il faut de poésie pour, non pas éclater d’un rire gras, mais sourire du coin de la bouche accompagné d’un plissement du bord des paupières. Sourire d’un humour qui fait oublier Bigard et les soirées foot sur TF1, un humour sans prétention mais avec suffisamment d'humanité et d'intelligence pour se dire qu’on est heureux d’être assis à cet endroit à cet instant. Pourtant à première vue, le dessin est naïf, la couleur est belle mais rien ne laisse transparaître une telle qualité. Cependant, on voit vite la grande valeur du découpage et l’utilisation des cases comme des éléments narratifs en eux-mêmes. Avec Liniers, le classique bande de 4 cases en prend un sacré coup. Il découpe dans tous les sens, parfois en diagonale, multiplie les cases et les disposent en profondeur. Et pourtant, ô miracle,  les effets ne prennent jamais le pas sur la lisibilité. C’est à ce moment là qu’on comprend la présence de la citation de Chris Ware en début d’album « Le vocabulaire que l’on peut employer dans les bandes dessinées est par définition illimitée… ».  Une formule qui apparaît alors comme une évidence. Bien entendu cette seule explication technique ne suffit pas. Peut-être faut-il aller voir dans les racines même de l’œuvre ? Pour la petite histoire, Macanudo a été originellement publié dans le quotidien argentin La Nacion entre 2003 et 2004. Et là, ça résonne dans nos petites têtes : comics-strips, argentine… Evidence encore une fois. On le sentait  sans s’en rendre compte. La comparaison avec Quino vient tout de suite à l’esprit. L’influence est évidente mais pas limitative. Après tout, est-ce vraiment possible de faire du dessin de presse humoristique en Argentine sans s’affranchir de Mafalda ?  Il a conservé de son aîné le même amour pour la bonne chute, et surtout, même s’il n’y a pas de véritables héros dans l’univers de Liniers,  cette même tendresse pour ses personnages. Mais,  le travail de Liniers n’est pas un ersatz de celui de Quino. Au contraire, il apporte une dimension complètement fantaisiste qu’on ne retrouve pas dans les aventures de la plus célèbre héroïne de la BD argentine. Et c’est là encore l’un des grandes forces de cet auteur, il prend constamment le contrepied de la vérité, de la logique abrutissante pour l’imagination. L’absurdité, la démesure, le rêve, la fantaisie, l’innocence et parfois même la pointe de cynisme nécessaire pour prendre le contrepied du contrepied, sont autant d’ingrédients qui font de Macanudo cette œuvre originale inscrite dans la tradition des grandes œuvres du comic-strip. Je remercie Babelio pour leur initiative et les éditions La Pastèque pour leur travail d'édition, tous les deux m’ont permis de découvrir un auteur magnifique qui peut sans rougir être comparer à des créateurs de la trempe des Charles M. Schultz ou autre Quino. Un très grand merci ! A lire : la chronique du tome 1 chez du9.org A écouter : l'émission Dans Ta Bulle n°97 A lire : les 20 premières pages de l'album sur le site de La Pastèque A découvrir : la page du site des éditions La Pastèque consacré à Macanudo
Critiques et infos sur Babelio.com