Archives par mot-clé : Anne-Claire Jouvray

Betty Blues

(scénario et dessin de Renaud Dillies, couleurs d'Anne-Claire Jouvray, aux éditions Paquet) Aujourd'hui, IDDBD vous entraîne trainer vos guêtres du côté des clubs de jazz enfumés à la rencontre de Littre Rice Duck, un canard trompettiste "new orleans", et de sa belle Betty, qui l'attend au bar, alanguie et passablement imbibée. Lui ne vit qu'au travers de sa musique, sans se rendre compte de l'importance de sa Betty. Elle ne rêve que de champagne et de vie facile, sans imaginer ce que serait réellement sa vie sans son Little Rice. Aussi, lorsque James Patton, un matou plein aux as, passe, c'est sans trop de difficulté qu'il emmène la dame. Abandonné, Rice reste sonné sur le carreau et envoie tout ballader : copains, concerts et même sa trompette... De son côté, Betty va connaître l'envers du décor... Se retrouveront-ils ? Betty Blues est un superbe album (prix du premier album au festival d'Angoulême 2004 s'il vous plaît !) qui mérite que vous vous laissiez embarquer par son trait enlevé, sa mise en case "gauffre" limite psycho-rigide (3 rangées de 2 cases) et ses couleurs somptueuses (merci Anne-Claire). Et puis il y a l'histoire concoctée par Renaud Dillies bien sûr. Une histoire de femme, de musique et d'alcool. Une histoire triste et vraie. Une histoire de blues quoi... A voir et à mater : les deux premiers chapitres de Betty Blues sur BD Paradisio A lire : l'interview de Renaud Dillies sur BD Paradisio A relire : l'interview de la Jouvray Family sur IDDBD (les 20 et 21 février 2006)

Interview : famille Jouvray (II)

Olivier, Jérôme et Anne-Claire Jouvray interviewés par Lincoln : châtiments textuels (part II) Aujourd'hui, la suite (et fin) de la publication de l'interview commencée hier sur IDDBD. Avec en prime la surprenante surprise promise ! Lincoln : Dis donc Jérôme, c'est les éditions Delcourt qui te repèrent à la fin de tes études et vous signez tous chez Paquet ensuite. Z'êtes pas un peu des enfoirés ? Surtout quand je vois les autres projets que vous avez ailleurs (deux séries chez Vents d'Ouest, "Waraba" et "Kia Ora" ; un manga chez le nouvel éditeur Les Enfants Rouges ; "L'idole" chez Futuropolis...). Bon, sérieusement, ça s'est passé comment la rencontre avec Paquet ? Y sont sympa au moins (sinon, j'y vais et je leur casse la gueule !) ? Jérôme : J'ai publié "Toile Cirée" avec Denis Roland au scénario en 1998 chez Delcourt, comme le projet que nous leur avons proposé ensuite ne leur plaisait pas, nous l'avons publié chez Paquet (La Région, 2001). Quand mon frère a écrit ta première aventure, nous l'avons proposé à Paquet, tout simplement. Nous avons gardé contact avec Delcourt et avons participé l'année dernière au collectif sur Goldman. Tu connais Goldman ? Olivier : Les auteurs n'appartiennent pas à leurs éditeurs mon coco ou sinon faut signer des contrats d'exclusivité et ça coûte la peau des olives. Signer dans plusieurs maisons d'éditions permet de publier différents types de bouquins, de varier les expériences humaines et surtout de garder une certaine indépendance. Lincoln : Ouais, encore une fois admettons... Comme vous l'savez, j'ai pas eu d'enfance. J'ai jamais lu de BD et j'ai pas l'impression que ça va s'arranger avec le temps, non ? Mais vous, qu'est-ce que vous lisiez étant gosses ? Plutôt Pif ou Mickey ? Et côté albums, c'était quoi ? Et en ce moment, vous lisez quoi ? C'est pour donner des idées aux lecteurs d'IDDBD... Olivier : Ben tiens, des histoires de cow-boys, Blueberry, Chick Bill et Kid Ordinn et les tuniques bleues. Je lisais aussi tout ce qui traînait dans la bibliothèque de mon père et il y avait des trucs un peu zarbes comme "La langouste ne passera pas" scénarisé par Jean-Yann. Aujourd'hui, je m'intéresse un peu à tout mais je suis assez attentif à ce qui nous arrive d'Asie parce que dans le manga, certains auteurs nous offrent des merveilles. Tu devrais t'y mettre d'ailleurs, mais avant, faudrait déjà que tu saches ce que c'est que l'Asie et que tu apprennes à lire. Jérôme : Le héros de mon enfance c'est superman, mais mon vrai héros de BD c'est Spirou...Ensuite, en grandissant (vers 12 ans) j'ai découvert Bilal et Moebius...Une des BD qui m'a confirmé mon envie de devenir dessinateur, c'est balade au bout du monde, de Makyo et Vicomte. Sinon, mes préférées sont : "Bone" de Jeff Smith, chez Delcourt, "20th Century boys" de Naoki Urasawa chez Panini Comics... Il y en a d'autres mais je vois bien que tout ces noms ne te disent rien et que tu dors depuis que je te parle.... Anne-claire : moi j'étais abonnée a PIF Gadget, de la tuerie ! les pois sauteurs, le couteau de Rahan !!!!! sinon je lis trés peu de BD, la BD c'est pour les neuneux c'est bien connu ! ? non ? Lincoln : Z'cusez-moi mais j'reviens sur votre interview dans BoDoï. Anne-Claire, elle sent le gasoil ? Non, parce que dans le n° 1 de Bulle d'Encre, elle déclarait que les coloristes étaient de véritables artistes, au même titre que le scénariste et le dessinateur. Et quand on voit tous les projets auxquels elle collabore "Betty Blues", "Escales", "Ernie Adams"...), on se demande pourquoi vous l'avez mise de côté dans l'interview de BoDoï ! Ah les marioles, j'vous jure ! Quoi ? Hein ? C'est quoi la question ? Y'en a pas, c'est juste un coup de gueule ! Olivier : Justement, les vrais artistes ont autre chose à foutre que d'aller faire les beaux dans les magazines ! Elle est au dessus de ça. Ou alors, c'est qu'elle s'était pas réveillée ce jour là... Jérôme : On va me dire que je fais encore mon fayot, mais Anne-Claire c'est la meilleure coloriste du monde !!!! Je te remercie de te soucier de ma femme, je pense que ça va lui plaire de savoir qu'un branleur comme toi pense à elle. Anne-claire : enfin quelqu'un de mon niveau , de mon rang, de mon team ! merci pour cette question, je pense effectivement que soit Bodoî n'avait pas de question a me poser ce jour là, soit j'étais au fond d'mon lit , comme une baleine échouée avec des contractions ! une 2éme "MERVEILLE DU MONDE" doit voir le jour au mois de Mai !!!!! Lincoln : Ca m'arrache la gueule, mais félicitations à Jérôme et Anne-Marie ! Dernière question. Olivier et Anne-Claire, ça me ferait quelle gueule si vous la dessiniez ? Et toi, Jérôme, y a une scène en particulier que t'aimerais dessiner ? Olivier : Vu comme je dessine, tu aurais la gueule du fils caché de John Merrick et de la mère Denis [respectivement Elephant Man et l'égérie de la marque d'électoménager Vedette dans les années 70, ndlr]. T'as pas à te plaindre donc... C'est vrai que t'as pas une tronche à emballer de la donzelle par paquet de douze mais t'es un aventurier solitaire, t'as pas besoin de ça. Jérôme : Je demande depuis un moment à Mon frère de raconter une de tes aventures dans le désert....Toi tout seul dans le désert sur 46 pages, je pourrait torcher ça en 12 jours, terrible !!!! Anne-claire : une fois en dédicace je t'ai esquissé, on a fait une dédicace a l'envers, en fait j'ai commencé par des taches de couleur , puis jérome a crayonné dessus et enfin olivier a rajouté une bulle ! une drôle de cuisine Comme Lincoln nous a planté là (je crois qu'il est vexé de ce que lui a répondu Olivier...), IDDBD reprend la main pour remercier chaleureusement Olivier, Jérôme et Anne-Claire Jouvray d'avoir bien voulu répondre à nos questions. Et en cadeau, voici la scène imaginée, dessinée et mise en couleur par nos trois artistes... A lire et à voir (absolument !) : l'expo de BDGest consacrée à Lincoln avec une interview déchaînée ! Excellent !

Interview : famille Jouvray

Olivier, Jérôme et Anne-Claire Jouvray interviewés par Lincoln : châtiments textuels (part I) Vous le savez : à IDDBD, on est fan de la série Lincoln. On se doutait bien que les auteurs de cette BD déjantée ne devaient pas être ordinaires... En fait, la réalité dépasse nos espoirs les plus fous ! Non seulement Olivier, Jérôme et Anne-Claire Jouvray sont intelligents et talentueux mais, en plus, ils sont d'une gentillesse à couper le souffle. La preuve, ils ont tout de suite accepté de répondre aux questions de Lincoln (à qui IDDBD a quand même filé pas mal de pognon pour qu'il accepte de se déplacer...). Ce qui nous fait bien plaisir, c'est qu'encore une fois, Lincoln en prend plein la gueule... Un pur moment de bonheur ! Lincoln : Salut les marioles, fais chier cet interview, j'ai pas qu'ça à faire alors on va faire bref, ok? Bon, j'ai lu votre entretien dans le BoDoï de ce mois-ci, z'êtes des stars, hein ? Va falloir me filer un peu plus de blé maintenant, hein ? Je passe sur vos vannes à propos de mon physique. De toute façon, j'me marre vu que j'ai reconnu Olivier déguisé en prisonnier dans "Châtiments corporels", le tome 4 (le barbu à casquette, c'est toi non ?)... Olivier : Raté mec ! Le barbu à casquette existe bien en vrai mais ce n'est pas moi. Si déjà t'es pas foutu de reconnaître ton créateur quand il se présente à toi, t'es peut-être pas digne que je daigne répondre à tes questions. Mais bon, qui dit créateur dit magnanimité et donc je passe l'éponge. Jérôme : Mon frère se prend pour Dieu depuis le début de cette histoire, ça craint....Je me demande qui est ton vrai créateur en fait ? C'est peut-être celui qui te dessine, celui qui t'a donné forme humaine, celui qui t'a donné un visage.....c'est....c'est MOI !!!!! Sinon, quoi ? tu veux du blé ? dégage crevard... Anne-claire : le p'tit barbu s'appelle en fait Nicolas , un mec bien ! Lincoln : Ouais bon admettons... Non, c'qui m'fais flipper, c'est que vous savez toujours pas c'que j'vais devenir dans le tome 5 ! Z'avez pas une p'tite idée, même vague ? Et au fait, y'aura combien de tomes en tout ? Olivier : Mais mon cher petit cow-boy, moi-même je ne sais pas ce qui adviendra de ma personne demain alors de quoi te plains-tu ? C'est la vie c'est tout, alors non, je ne sais pas encore ce que je te réserve pour le prochain tome, pas plus que pour tous ceux qui suivront, désolé. Jérôme : Mmmmmh, moi, j'ai bien une petite idée mais je la garde pour moi, je pense à te faire subir des trucs cochons entre autre...et puis tu vas toujours t'en prendre plein la gueule, ça c'est sûr. Lincoln : C'est ça Jérôme, crois-le... J'ai aussi lu dans vos réponses que vous z'avez eu le prix de la BD chrétienne en 2004. Et pourtant, bizzarement, j'l'ai pas vu mentionnée sur l'affiche promotionnelle jointe dans votre dernier album. Merde, z'avez honte ou quoi ? Ca fait tâche pour des auteurs de la "nouvelle BD française" ? Au fait, vous en pensez quoi de la "nouvelle BD française" ? Olivier : Obtenir ce prix a été une surprise inattendue (normal pour une surprise). Nous l'avons accepté parce qu'il nous montrait que chez les cathos comme dans n'importe quelle communauté religieuse, il y a aussi des gens qui ont l'esprit ouvert et qui tiennent à le faire savoir. Après, si nous ne l'avons pas ajouté à la liste, c'est tout simplement parce que nous n'avons pas spécialement envie de le revendiquer pour éviter les interprétations erronées. Et puis qu'est-ce que ça peut te foutre à toi qui a plutôt pour habitude de cracher sur les bondieuseries ? Quand à la nouvelle BD française, je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Si c'est dessiner autre chose que de la ligne claire, alors ça n'a rien de nouveau. Si c'est raconter le mal de vivre de trentenaires qui trottinent autour de leur nombril, ça ne m'intéresse pas d'en faire partie et si c'est simplement pour se distinguer de la bd à papa, du feuilleton à lire aux chiottes ou des histoires de barbares et de femmes à poil alors je trouve cela vaniteux. Il n'y a pas de nouvelle bd, il n'y a que des nouveaux auteurs, certains écrivent de belles histoires et d'autres écrivent des trucs moins bons ou carrément pourris, comme toujours... Jérôme : Punaise, comment il dénonce mon frère....ouais tout pareil...je fais mon fayot. Mon frère c'est le meilleur et il a toujours raison. La suite demain ! Avec une surprise supplémentaire ! Mais une surprise vraiment surprenante, hein ! Pas comme les surprises qui vous surprennent pas ! Non, là, ce serait plutôt du genre surprenant... A visiter (en attendant) : le site KCS (z'avez qu'à y aller pour savoir de quoi il retourne)

Chronique | Lincoln (T1 à 3)

Lincoln (scénario d'Olivier Jouvray, dessin de Jérôme Jouvray, couleurs d'Anne-Claire Jouvray, aux éditions Paquet) Le 4ème tome des aventures de Lincoln devrait paraître ce mois-ci ! Si vous ne connaissez pas Lincoln, précipitez-vous pour découvrir les trois premiers tomes, ça urge ! Lincoln, c'est jubilatoire, c'est de la BD avec un grand B et un grand D, c'est intelligent et drôle... Bref, Lincoln fait partie de ces BD que l'on a envie de balancer à la tête de tous ceux qui considèrent le 9ème art comme de la "sous-culture" ! Au départ, Lincoln, c'est rien qu'un pauvre bougre né dans un bled pourri de l'Ouest américain, à la fin du XIXème siècle, d'une mère prostituée (et alcoolique) et d'un père de passage. Enfin, rien ne le prédisposait à devenir un héros... Encore moins sa tronche de six pieds de long, ses "chier" et "merde" qui émaillent ses rares phrases ou sa morale du niveau de celle d'un crotale... Et pourtant, une rencontre assez inattendue va bouleverser sa vie...ou plutôt deux rencontres... celle de Dieu pour commencer (sous les traits d'un vieux "paisano" mexicain, tordant !) puis celle du diable évidemment ! Ça vous paraît loufoque ? Ça l'est ! Mais attention, Lincoln, c'est fin, c'est intelligent, c'est plein d'humour (je sais... je l'ai déjà dit... chier...) ! Bref, vous l'aurez compris, Lincoln, c'est indispensable ! L'incontournable : le site officiel de Lincoln Le plus : une courte histoire inédite