L’enfance d’Alan (Emmanuel Guibert)

Avant de débarquer dans la France en guerre de 1944, Alan Ingram Cope a passé son enfance dans le Sud de la Californie. Portrait d'un jeune garçon dans l'Amérique des années folles, de la grande dépression et de l'Avant-Guerre.

Une histoire d'amitié c'est avant tout une histoire...

Il existe bien des façons de raconter l'histoire. On peut se borner à extrapoler sur des batailles, des drames politiques et géopolitiques de notre passé. Je ne doute pas de l'importance de ces récits, ni même de leur intérêt pour comprendre le monde actuel. Mais ils se bornent souvent à la simple vision des "grands hommes" et négligent le quotidien, l'évolution des mentalités, des hommes et des femmes ordinaires. Non, pour moi l'histoire n'est pas qu'un simple enchainement de tueries et de haines.

enfance-alan3

Avec l'Enfance d'Alan, Emmanuel Guibert continue son cycle consacré à Alan Ingram Cope commencé en 2000 (La Guerre d'Alan, 3 volumes). Il raconte surtout l'histoire à travers le destin d'un homme simple, doté d'une personnalité teintée d'intelligence, de lucidité et d'autodérision. Ainsi, ce héros ordinaire, décédé en 1999, était le sujet idéal pour raconter une "autre histoire." Mais plus important encore, l'histoire de ces livres est avant tout lié à une amitié entre le vétéran et l'auteur de bande dessinée. Cette rencontre est essentielle dans la vie et dans l'œuvre d'un des auteurs les plus discrets de la génération Nouvelle BD. Discret mais pas moins talentueux. Véritable esthète de la BD, Emmanuel Guibert cultive son goût pour les rencontres et les contrepieds dans un univers créatif très varié. D'Ariol à la Fille du professeur, du Photographe aux Sardines de l'Espace, de la Revue Lapin (où il pré-publie La Guerre d'Alan) à Japonais, un recueil de texte illustré, il a montré au cours de sa carrière son incroyable palette graphique et narrative.

enfance-alan1Voix d'Alan, trait d'Emmanuel

Avec cet album, Emmanuel Guibert renoue avec un style épuré et une composition simple. Il propose peu de dialogues mais des récitatifs qui composent la "voix d'Alan". Sous la plume du dessinateur, il est le narrateur. Ce dernier raconte, explique, précise, part dans des digressions et nous renvoie à plus tard. Quelques pages plus loin, le fil de l'histoire reprend et nous nous retrouvons au sein d'une famille américaine de Californie du Sud avec ses histoires de famille, ses traditions, ses amitiés et ses drames aussi. enfance-alan2Dans ce monologue d'une grande fluidité, l'auteur cherche à laisser toute sa place au héros. Mais la touche Guibert demeure. Utilisant toutes ses qualités de dessinateur, il joue avec les codes de la bande dessinée. Capable de faire disparaître totalement le décor pour laisser la seule place aux personnages décrits dans un effet de zoom, il peut quelques pages plus loin nous proposer une planche d'un réalisme quasi-photographique d'une nature sauvage, d'une rue de banlieue ou d'un vieux cliché. Ainsi, par ce jeu constant entre récit graphique et narration, nous sommes plongés dans cette histoire très personnelle. Peu à peu, elle devient la nôtre, nous nous attachons aux personnages et aux situations. A l'image d'une couverture tout en simplicité, l'œuvre réalisée par Emmanuel Guibert est passionnante, aboutie, profonde d'humanité. Une œuvre à l'image d'un auteur majeur de la bande dessinée contemporaine. Un album récompensé à juste titre du Prix des journalistes de l'ACBD en 2013. A voir : la fiche album (avec des extraits) sur le site de L'Association
enfance-alan-couvL'enfance d'Alan (one-shot) D'après les souvenirs d'Alan Ingram Cope Scénario et dessins : Emmanuel Guibert Editions : L'Association, 2012 (19€) Public : Adulte Pour les bibliothécaires : dans la continuité de La Guerre d'Alan, incontournable.

2 réflexions au sujet de « L’enfance d’Alan (Emmanuel Guibert) »

    1. ça arrive ^^ Et pourquoi ?
      C’est une façon de raconter un peu particulière. On a pas forcément l’habitude de ce style en BD. ça peut surprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *