Zéro pour l’éternité (Hyakuta & Sumoto)

A la mort de leur grand-mère, Kentarô et Keiko apprennent la vérité : leur véritable grand-père était pilote de chasse dans l’armée japonaise durant la seconde guerre mondiale. Il est mort dans une opération kamikaze. Keiko demande à son frère de se lancer sur la piste de cet aïeul dont ils ne connaissent rien. Une occasion pour Kentarô désabusé par des échecs successifs à un concours de la magistrature de retrouver et de faire parler les vétérans qui ont bien connu Kyûzo Miyabe. Lâche ou héros ? Le jeune homme va trouver bien plus que des réponses. Continuer la lecture de Zéro pour l’éternité (Hyakuta & Sumoto)

Maurice & Patapon (Charb)

Maurice & Patapon sont un peu comme Johan et Pirlouit Laurel & Hardy, Véronique & Davina, Black & Decker ou encore le père Lustucru et la mère Michèle. Ils forment un couple indissociable dans nos esprits instruits d’amateurs des belles choses, un grand couple de la littérature graphique française contemporaine, une des formes les plus méritoires de la bandéssinitude du 21e siècle, héritier direct de Töpffer, Pratt ou autres Moebius… Bref, c’est l’ultime forme de l’art séquentiel. Continuer la lecture de Maurice & Patapon (Charb)

Solidarité avec Charlie Hebdo

Nous les avons aimés. Par leur irrévérence, ils nous ont appris à garder cet esprit critique qui permet de toujours voir la dérision au milieu du sérieux. Vis comica, le pouvoir de faire rire. Ce pouvoir fait peur aux vrais enfoirés, ceux qui utilisent la peur et la haine pour imposer leurs mondes fermés. Aujourd'hui, je pleure parce que c'est plus que triste... mais je n'oublierai pas leurs valeurs. A Charb, Wolinski, Cabu et tous les autres... parce qu'on emmerde profondément cette haine qui les a tuée. Qu'elle soit catholique, musulmane, martienne ou ouzbèke, peu importe la provenance. Enfoirés.