Casedoc#4 | Edmond, un portrait de Baudoin (Laetitia Carton)

Durant plus d'un an, la réalisatrice a suivi Edmond Baudoin. A 70 ans, cet ancien chef-comptable devenu dessinateur par désir profond et par peur de l'ennui fait partie des grands auteurs de la bande dessinée contemporaine. Avec son dessin unique au pinceau, il est dès ses premières planches dans les années 80, un personnage tout à fait à part dans l'édition. 30 ans et une cinquantaine de livres plus tard, ce portrait filmé nous permet de le découvrir dans son intimité, entre son petit village de l'arrière-pays niçois, les grands festivals et surtout les discussions feutrées autour d'un dessin, moments privilégiés d'échanges sur l'art, la liberté, la vie. Au risque de me répéter, dire qu'Edmond Baudoin est un monument de la bande dessinée est un doux euphémisme. Totalement décalé dans la production très standardisée des années 80, il reste malgré l'explosion de l'édition alternative, un auteur "différent". Je dois avouer que je partage avec la réalisatrice – et sans doute beaucoup des amateurs de Baudoin – un rapport très particulier à cette œuvre majeure, reposant principalement sur l'intime et une façon singulière de raconter des histoires. baudoin-couvD'ailleurs, en y réfléchissant un peu, Baudoin ne raconte pas d'histoires. Il les livre à la vue des lecteurs. Et c'est justement toute la réussite de ce film : reprendre cet état d'esprit particulier. Par l'intermédiaire d'un montage réalisé avec beaucoup de justesse, Lætitia Carton met en parallèle ses propres images avec celle d'Edmond Baudoin. Elles illustrent ainsi les lieux, les discours et les pensées offertes à la caméra par le dessinateur. On découvre ainsi ce lien permanent entre l'œuvre et l'homme. Les lieux, les paysages, les êtres voire même les situations qui peuplent les albums de Baudoin sont irrémédiablement liées à sa vie. baudoin-13 De plus, la complicité entre la réalisatrice et son sujet (qui a d'ailleurs participé à l'écriture) lui permettent d'offrir au spectateur une vision profonde de l'homme. Outre l'artiste, on découvre un message, celui d'un homme qui a fait le choix de la liberté, de la passion et d'une certaine forme d'épicurisme. Une philosophie qui trouve son écho dans les traits de son pinceau. Libre et profond. Une belle mise en perspective soutenue (je m'en voudrais de l'oublier) par une bande-son entre jazz et accordéon de grande qualité. Un film réussi qui donne envie d'en découvrir un peu plus et de retourner sur le chemin de St-Jean. A noter : ce film n'est pas pour l'instant pas diffusé autre part qu'en festival et recherche donc un diffuseur. A bon entendeur... A lire : le film ayant été financé en partie via Ulule, retrouvez la page de présentation A voir : la bande annonce EDMOND, un portrait de Baudoin (trailer) from Kaleo films on Vimeo.
  Edmond, un portrait de Baudoin Réalisateur : Laetitia Carton Durée : 86' Production : Kaelo Année de production : 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *