Blog | En direct d’Angoulême : 26 janvier – partie 2

Moi je dis c’est un sacré coup de bol !

L’heure de la rencontre avec les copains de KBD et des phrases qui, sur le web passent très bien, mais qui dans le monde réel sonnent d’une façon… étrange. « Allo Lunch, c’est David je suis avec Zorg là… ». Après quelques péripéties nous récupérons donc nos places et un joli petit bracelet vert fluo, attaché pour toute la durée du festival à notre poignet. C’est moche mais on s’y habitue à ce morceau de plastique. J’espère juste qu’il ne déteint pas sous la douche ! Nous voici donc dans la bulle éditeurs, enfin… celle des gros éditeurs qui ont les moyens de se payer des stands plus vastes que mon appartement. Pêle-mêle on retrouve Dargaud, Casterman, Soleil/Delcourt, Ankama, Fluide (enfin ce qu’il en reste). C’est grand, et il n’y a pas encore l’affluence attendue les jours prochains mais les files d’attente pour les dédicaces sont déjà longues. Il y a les patients comme Zorg, Lunch ou Badelel et les autres, comme moi, qui ont la bougeotte. Le jeudi est le meilleur jour pour découvrir les lieux, ensuite l’important est de s’orienter. Programme, programmes heure par heure… ça se confirme, le jeudi est la journée d’introduction. Pas grand-chose à se mettre sous la dent pour l’instant. La sélection officielle en présentation et quelques rencontres avec des auteurs dans le forum du partenaire. Joe Sacco notamment que nous verrons en fin de journée. Au fait, j’y pense… A peine entrer dans la bulle éditeurs. Nous venons de faire 30 mètres dans la bulle quand soudain : « c’est pas Trondheim assis là, tout seul, comme un pauvre malheureux avec ses petits crayons ? ». On appelle ça des dédicaces surprises ! Il nous a fallu donc moins de 5 minutes pour une dédicace de l’ancien président du festival… Mais la plus belle rencontre que j’ai faite cet après-midi est sans aucun doute celle avec Gilles Rochier au stand 6 pieds sous terre dans la bulle « Le nouveau monde », espace consacré aux éditeurs indépendants : çà et là, Les Requins Marteux, FLBLB, L’Association, Cornélius… Et tout ceux qui n’ont pas les moyens d’avoir autre chose que des tables ! Ambiance différente donc mais beaucoup de monde dans cette bulle gigantesque. Pour en revenir à Gilles Rochier, je vous en ai déjà beaucoup parlé, ma chronique de TMLP est encore toute récente. Cet album est pour moi un vrai coup de cœur. Il était un peu esseulé à sa table de dédicaces, attendant le chaland (qui s’avérait être Zorg, sa femme et moi-même), un gros tas de crayon de couleur prêt de lui. Quelques mots sur son album, quelques mots sur IDDBD et des remerciements mutuels : l’un pour le merveilleux moment de lecture, l’autre parce que « c’est important de porter les livres, de les faire connaître ». Pas une grande discussion mais un moment réel simple et appréciable… humains. Un homme à la hauteur de son travail. En tout cas, une bonne dose de positive attitude à ressasser lors de moments de « oui ben là j’en ai marre du blog, je vais tout balancer !) Que retenir de cette journée : la partie manga est un peu toute pourrie, à croire qu’on n’édite plus de mangas en France. Heureusement, elle est regroupé avec la partie comics, ce qui m’a permis de découvrir au hasard de mes pérégrinations une jeune auteure américaine Sarah Glidden, son livre Comment comprendre Israël en 60 jours (ou moins) et une maison d’édition Steinkis. Une jolie dédicace pour un dessin qui me rappelle un peu celui de Camille Jourdy (mais un peu). L’album ? Je ne sais pas, je vous dirais ça. C’est bon parfois de se laisser porter ! A demain !

8 réflexions au sujet de « Blog | En direct d’Angoulême : 26 janvier – partie 2 »

  1. J'avoue, une dédicace de Trondheim au bout de 5 minutes, c'était balèze.

    Et puis effectivement grâce à toi, j'ai TMLP avec une super dédicace de Gilles Rochier…coool !

    1. Comme quoi, j'ai l'oeil perçant et du nez !
      Enfin, si tu n'étais pas allé voir Trondheim pour lui demander, je crois que je serais passé à côté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *