Info du jour | Angoulême 2011, le palmarès

5000kmparsecondeAh... C'est un blog sur la BD alors il faut qu'on parle du palmarès du Festival international de la BD d'Angoulême 2011 ! Oui... On s'en sort bien cette année. Art Spiegelman comme grand prix ! La classe ! C'est bizarre, je pensais qu'il lui avait déjà donné. J'ai dû me tromper. Dans l'ensemble, le palmarès a plus d'allure que les intitulés des catégories (Prix de l'audace !!!! N'importe quoi !). Le grand vainqueur est le superbe album de l'italien Manuele Fior : 5000 kilomètres par seconde. Une histoire d'amour, hymne aux voyages graphiques et colorés dans le temps et l'espace. Un très bel album c'est clair même si... Bref, je n'ai pas été transporté, touché ou frappé comme j'ai pu l'être avec des albums comme Pinnochio, Le Combat Ordinaire ou NoNonbâ... Mais peu importe après tout, le travail des éditions Atrabile mérite d'être mis en lumière. Il aurait pu l'être également avec Château de Sable étonnement absent du palmarès. Sans doute un peu trop exigeant ou, je ne sais pas... De toute façon, je me plante toujours alors 🙂 Sinon,  le Bleu est une couleur chaude de Julie Maroh que je n'ai pas lu mais qui est sur ma liste depuis au moins 3 mois mérite à mon avis le détour (Prix du public) tout comme l'impressionnant pavé Gaza 1956 du créateur de la BD de reportage Joe Sacco tandis que l'inévitable best de la fin d'année 2010, Asterios Polyp de David Mazzuchelli (pas lu non plus.... rooooh !) rafle le prix spécial du Jury. Fabien Nury et Sylvain Vallée touche le Jackpot avec le prix de la série pour Il était une fois en France (c'est Mike qui va être content). Nous sommes également très heureux pour les éditions çà et là qui gagne le prix révélation avec Trop n'est pas assez de l'auteure autrichienne Ulli Lust. Prix partagé avec le très bon La Parenthèse d'Elodie Durand (chez Delcourt)... Bref, cette année, un palmarès varié qui donne une bonne presse aux maisons d'éditions indépendantes. On est loin de l'abomination Pascal Brutal de l'an passé... fort heureusement. Pour connaître l'ensemble du palmarès, c'est ici !

2 réflexions au sujet de « Info du jour | Angoulême 2011, le palmarès »

  1. Fort heureusement oui ! D'un autre coté je n'ai toujours pas lu Pascal Brutal mais quand je feuillette et que je prend au vol quelques dialogues, ça ne me donne pas réellement envie. Bon…

    Très beau palmarès en tout cas cette année, des reconnaissances d'auteurs et d'albums qui ont du sens

    Dommage pour Peeters (et bis repetita)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *