Chroniques de vacances #2 : Tamara Drewe au cinéma

 Entre la 7e compagnie et le gendarme...

allez plutôt au cinéma ! Surtout quand les adaptations de BD fleurissent comme des pâquerettes au printemps. Le grand buzz du moment est évidemment l'adaptation par Stephen Frears (The Queen, Dirty Pretty Things...) de Tamara Drewe, l'excellent graphic novel de Posy Simmonds (Prix Essentiels d'Angoulême en 2009).   Grande dame de l'illustration, Posy Simmonds avait déjà marqué la critique BD en 1999 avec Gemma Bovery, l'adaptation d'un célèbre roman d'un non moins célèbre auteur français. Je vous laisse deviner lequel.  Tamara Drewe reprend également très librement le roman Loin de la foule déchaînée de Thomas Hardy, encore un obscur écrivain du 19e siècle. Transposé dans la campagne anglaise du 20e siècle, ce roman devient un portrait de la petite bourgeoisie anglaise composée de bobos et d'écrivains à haute opinion d'eux-mêmes. En s'installant dans l'ancienne maison de sa mère, Tamara, fantasme vivant pour les hommes, sujet de cancans et de ragots pour les femmes, va bouleverser tout ce petit monde. En bien ? En mal ? Je vous laisse découvrir la BD qui est un vrai régal d'écriture, de rythme, d'illustration et de composition. Quant au film ? Il sort le 14 juillet, alors n'hésitez pas à regarder la bande annonce !

7 réflexions au sujet de « Chroniques de vacances #2 : Tamara Drewe au cinéma »

  1. Sinon, je suis assez d'accord, le film n'est pas mémorable. Bien sympa mais pas mémorable. Je trouve la distribution très bien faite en particulier les deux adolescentes qui sont absolument fabuleuse.

    Dans l'ensemble je trouve qu'il manque toujours un petit quelque chose aux adaptations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *