Un album géant !

ASPIC, Détectives de l'étrange - Tome 1 : La naine aux ectoplasmes (scénario Thierry Gloris, dessin de Jacques Lamontagne, collection Quadrants, éditions Soleil)

Attention ! Attention ! C'est tout chaud, ça vient d'arriver dans vos bacs (et dans ma bédéthèque, mais ça, on s'en fout...) et c'est du bon, du très bon, de l'excellent même !

Commençons donc par l'évident, l'immédiat, l'instantanné : le dessin. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Jacques Lamontagne n'a pas accouché d'une souris (désolé, il fallait que je la fasse celle-là...), ni d'une palette graphique. Il sait tenir un crayon, et par le bon côté encore ! Son trait est vivant, fluide, juste, expressif... bref magnifique ! Ses perspectives, ses points de vue sont parfaitement maîtrisés de sorte que chacun de ses dessins est un vrai plan cinématographique et qu'en définitive, le lecteur a autant l'impression d'avoir vu un film que d'avoir lu une bande dessinée. Impressionnant !

D'autant plus impressionnant que le scénario de Thierry Gloris ne court pas après le dessin ! Certes l'intrigue de départ est intéressante, jugez-en par vous même à la lecture du pitch : "Kathy Wuthering a disparu ! De la plus célèbre des médiums parisiens que consultait le tout-Paris de ce XIXe siècle, ne reste aujourd’hui que deux globes oculaires sanguinolents. Auguste Dupin, fin limier et scientifique pointilleux va faire la lumière sur cette horrible affaire. N’en déplaise au rigoriste « enquêteur phénoménologue », pour y parvenir, Dupin aura besoin de son extravagante assistante, Flora Vernet."
Mais Thierry Gloris sait ménager ses effets narratifs, placer ses rebondissements aux moments appropriés, distiller son humour avec doigté ainsi que des ambiances plus glauques... On ne s'ennuie à aucun moment !

Enfin, selon Jacques Lamontagne (propos recueillis sur le forum Soleil), La naine aux ectoplasmes est le premier tome d'un diptyque. Si l'accueil des lecteurs est à la hauteur des epérances de l'éditeur et des artistes (ce qui ne devrait pas poser de soucis...), la série se poursuivra sous cette forme (à la manière de W.E.S.T. par exemple). IDDBD attend avec impatience non seulement le second tome d'ASPIC mais également les suivants !

Pour finir, même si cela paraît un peu puérile, je dirais que c'est aussi pour des albums comme ASPIC que je suis passionné par la BD...

A déguster : 8 belles pages d'ASPIC  et encore quelques planches sur le forum du site Soleil

A dévorer : les belles images du Facebook de Jacques Lamontagne

Attention : cette chronique s'inscrit dans le Challenge BD lancé par Mr ZOMBI et auquel participe IDDBD !

Une réflexion au sujet de « Un album géant ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *