Touché ! Mais pas coulé !

Sanctuaire (scénario de Xavier Dorison, dessin de Christophe Bec, éditions Les Humanoïdes Associés)

Avant-hier, j'ai été au cinéma. Enfin, au cinéma, ce n'est pas tout à fait exact. Mais j'ai vu une vraie superproduction, un blockbuster comme disent les américains, un film qui m'a tenu en haleine pendant presque  deux heures. Enfin, un film, ce n'est pas tout à fait ça. Il s'agissait plutôt des trois tomes de Sanctuaire, imaginés et dessinés respectivement par les prolifiques et talentueux Xavier Dorison et Christophe Bec que je ne vous ferai pas l'affront de vous présenter à nouveau.

En tout cas, au fil des pages de ce triptyque, j'ai vraiment eu l'impression d'être au cinéma. Evidemment, pour les images, tout d'abord. Le dessin réaliste de Christophe Bec n'y est pas pour rien : sa technique, mâtinée et rehaussée de trait américain, crée l'ambiance oppressante de cette histoire sous-marine. Quant à ses plans, ils s'apparentent véritablement à ceux du cinéma : car Christophe Bec n'est pas seulement un grand dessinateur, il est aussi metteur en scène !

Remarquez, lorsqu'on doit mettre en images un récit de Xavier Dorison, il vaut mieux ! Car le scénariste de Sanctuaire sait non seulement construire une intrigue, mais il y ajoute ses ingrédients personnels : rythme (d'où l'intérêt des superbes plans du dessinateur), crédibilité des personnages, cohérence totale du récit dans un cadre fantastique (limite Lovecraft ou plutôt Masterton sur ce coup là). Bref, l'artiste sait écrire bon sang !

L'histoire ? Tout commence dans le Berlin en ruine de 1945 lorsqu'un colonel de l'Armée Rouge met la main sur l'un des trésors nazi. Cela se poursuit dans un sous-marin russe en mission, 12 ans plus tard, dans la Méditerranée. Jusqu'à ce qu'arrive, en 2029, le dernier né des sous-marins américains high-tech, l'USS Nebraska... Pour le reste, je vous laisse le découvrir vous-même (les plus timides iront jeter un coup d'oeil aux pitchs des éditions Les Humanoïdes Associés). Prévoyez un pot de pop-corn, installez-vous confortablement, les lumières s'amenuisent. Vous y êtes. Bonne séance...

A lire : les pitchs des éditions Les Humanoïdes Associés, agrémentés de quelques planches

A lire (aussi) : le dossier du site sceneario.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *