Je suis cathare / Makyo, Calore

Je suis Cathare - Tome 2 : Impardonnable pardonné (scénario de Makyo, dessin d'Alessandro Calore, couleurs de Claudia Chec, collection Histoire & Histoires, éditions Delcourt, 2008)

C'est certain : le Da Vinci Code a largement décomplexé les opposants paranoïaques au complot apostolique romain, grand mystificateur historique et religieux pour bon nombre de mystiques illuminés. Depuis Dan Brown, les récits de méchants inquisiteurs pourfendeurs d'hérésie ont fleuri comme les plantes vénéneuses aux Enfers. Pourtant, la véritable hérésie serait de rattacher la série Je suis Cathare à cette veine largement exploitée, voire dénaturée.

Aux côtés de Guilhem Roché, vous entrez dans l'Histoire, la vraie... Certes, un brin romancée (le héros est tout de même détenteurs de pouvoirs de guérison...), mais l'Histoire tout de même. En tout cas, vous découvrirez - ou retrouverez (pour les plus érudits d'entre vous) - une page finalement assez méconnue de notre belle épopée française, celle du catharisme dans l'Occitanie du XIIIème siècle.

Evidemment, présenté comme cela, je doute que vous brûliez d'envie (sans mauvais jeu de mots s'agissant d'hérétiques...) de vous jeter sur le deuxième tome de cette série imaginée par le talentueux et imaginatif Makyo. Ce serait pourtant un impardonnable péché que de se priver de cette palpitante et mystérieuse aventure qui progresse à un rythme effréné. Car Makyo a trouvé le parfait équilibre entre l'action tourbillonnante et la psychologie de ses personnages, tous crédibles. Des réponses sont apportées, des révélations éclatent au grand jour... et de nouvelles interrogations naissent dans ce deuxième opus qui, contrairement à d'autres, n'est pas un tome de transition.

Quant au dessin de Calore, il est toujours à la hauteur de cette saga mystique : le trait et les plans servent l'histoire et nous tiennent au plus près des personnages et de l'action. Par ma foi, que voilà de la bien belle ouvrage !

A voir : les quelques planches du deuxième tome de Je suis Cathare sur le site des éditions Delcourt

A lire : huit planches sur le site BDGest 

Une réflexion au sujet de « Je suis cathare / Makyo, Calore »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *