Les sorties récentes… Part III

IDDBD a repéré pour vous (suite)...

IDDBD a fait un petit balayage des sorties récentes pour en faire un tir groupé de pitchs du jour !

Une aventure de Monsieur Pixel (scénario et dessin de Etienne Beck, éditions L'employé du moi)

Personnellement je suis fan...

"Mon enfance a été marquée comme tous les gosses par les legos et les jeux vidéo. J’ai gardé une nostalgie pour ces jeux qui faisaient appel à l’imagination, transformant un triangle avec deux côtés en escalier en un redoutable vaisseau spatial.
Etienne Beck

Monsieur Pixel est dessiné « pixel par pixel » avec quatre feutres, un jaune, un vert, un rouge et un noir. Beck l’a démarré sur un coin de la cuisine, en écriture automatique, et en a fait un récit de 92 pages dans lequel Monsieur Pixel, tour à tour jouet du destin et maître de ses actes, se fiance avec une ravionne, se bat avec son amant, connait la gloire et la déchéance, se fait prédire l’avenir par une cuisinière, catche au Mexique, affronte Roger Waters.

Bien qu’impossible à résumer, ce sinueux récit évite le délire stérile et délivre une raclée d’humour en un bouillonnant et subtil magma de mots et d’images.

À la fin, Monsieur Pixel retombe sur ses pattes, nous laissant bouche bée, comme après un grand film d’aventure lorsque la lumière se rallume dans la salle, un peu perdu, vidé et repu à la fois, un grand sourire aux lèvres."

A lire : des extraits sur le site des éditions L'employé du moi

Droit dans le mûr (scénario et dessin de Fabcaro, éditions La Cafetière)

"Voici la suite du "Steak haché de Damoclès", avec cette fois des histoires moins en relation avec des souvenirs d'enfance ou d'adolescence, mais plus en rapport avec les difficultés qui se posent à travers la question "qu'est-ce qu'être mature et adulte ?"
BD autobiographique, où il est question de problèmes de communication, de soucis quotidiens, de timidité, de quiproquos, de malentendus, de rapports humains difficiles, de situations décalées et de lâcheté. Tout ça ?
Sans oublier l'humour !"

A lire : quelques extraits sur le site de La Cafetière

La saison du Serin (scénario et dessin de Germain Boudier, éditions La Boîte à Bulles)

Originale et palpitante : rappelez-moi ce que l'on demande à une BD ?

"Pour services rendus, Serin se retrouve invité au camping breton de L’Abri Côtier. Dès son arrivée, le détective en vacances est mis au parfum : le lieu est endeuillé par le suicide, l’an passé, de la mascotte du camping, le plus emblématique de tous les habitués. Et Dieu sait qu’il y en a des habitués dans ce camping ! A leur contact, Serin est progressivement saisi de doutes : et si Emile avait été tué ? Et si son départ avait finalement arrangé tout le monde ? C’est ce que va penser Serin dans la première version du livre.

Dans la seconde version du livre (qui lui fait face), Serin est arrivé un jour plus tard, suite à une panne de voiture. Et sa vision des choses est toute autre. Même si les images dessinées par Germain Boudier sont… identiques !

Deux polars donc pour une même intrigue ! Et surtout un superbe exercice de style doublé d’un quasi documentaire plein de verve et d’humour sur la vie au camping. Tout le monde s’y reconnaîtra !"

A lire : quelques planches sur le site de La Boîte à Bulles, ainsi que des liens vers des chroniques de cet album pour le moins original

Death Note - Tome 12 (scénario de Tsugumi Ohba, dessin de Takeshi Obata, éditions Kana)

Je ne vous présente plus ce manga dont IDDBD est complètement accro ! Utilisez donc le moteur de recherche d'IDDBD pour vous en rendre compte.

"Le dénouement est proche pour Light et Near qui vont enfin s'affronter ! Quelles stratégies ces deux esprits hors du commun ont-ils donc élaborées pour prendre le dessus sur leur adversaire ?

Dernier chapitre pour le Death Note qui se refermera définitivement après cet ultime duel !"

Un enterrement de vie de jeune fille (scénario et dessin de Hervé Bourhis, éditions Dupuis)

Les lecteurs réguliers d'IDDBD savent que Hervé Bourhis fait partie du carré VIP de ce blog ! Nous n'avons donc aucun mal à saluer son dernier album et à vous recommander chaudement ce magnifique road-movie...

"Quitterie et Auréole kidnappent Anne, leur meilleure amie, pour une virée prénuptiale, mais, à peine les premières épreuves potaches ont-elles commencé, que Anne leur apprend qu'elle annule le mariage. Le week-end commence...

Un enterrement de vie de jeune fille est un instantané contemporain de la vie de trois filles au seuil de la trentaine, avec tout ce que ça peut comporter de rires et de larmes, de cafeterias d'autoroute, de culpabilités, de faux-semblants, de bals populaires, de choix cornéliens, de cuites du samedi soir, d'hypocrisie et d'amitié mise à mal, de problèmes de téléphones portables et bien sûr... d'enterrements de vie de jeune fille.

Dans "Un enterrement de vie de jeune fille", Hervé Bourhis, qui a été révélé en 2002 par le prix Goscinny (prix du meilleur jeune scénariste) qu'il a reçu pour Thomas ou le retour du Tabou (collection Tohu-Bohu, Les Humanoïdes associés), nous parle des choix qui se font au seuil de la trentaine, de la fin définitive de l'adolescence quand on est confronté à la mort, à la séparation. Sans pathos, mais toujours un peu acide, sa chronique sonne juste.

Son regard acéré sur le monde contemporain lui a servi à développer une oeuvre mordante, qu'il s'acoquine avec un coauteur (comme Rudy Spiessert, pour Le Stéréo-Club ou Ingmar) ou qu'il travaille en solo (Comix Remix, Le petit livre rock)."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *