Une série plutôt adroite…

Double gauche (scénario de Corbeyran, dessin de Gil Formosa, couleurs d'Isabelle Drouaillet et Gil Formosa, éditions Dargaud) Hier, IDDBD vous proposait quelques somptueuses illustrations de Gil Formosa, le dessinateur du triptyque Double gauche dont deux tomes ont déjà été publiés (tome 1 : Dustin et tome 2 : Ivanna, le troisième : Mimsy, sera publié fin août... le visuel provient du site de Gil Formosa). Je voulais attendre fin août pour vous en parler et puis, zut !, je n'ai pas résisté ! Vous voilà entraîné, à la suite d'IDDBD, dans l'univers de Sinostropolis, une ville américaine à la Gotham City ou Metropolis où le mal et la corruption règnent en maître. Enfin, de manière moins caricaturale qu'il n'y paraît. Tout simplement parce que Sinostropolis ressemble juste à n'importe quelle grande ville américaine, ou occidentale (pour qu'on ne me taxe pas abusivement, et à tort, d'anti-américanisme primaire...). Bien sûr, comme ses cités jumelles, Sinostropolis est peuplée d'êtres dotés de caractéristiques un peu particulières. Un bestiaire d'homme-alligator ou de femme-serpent répondent au Pingouin ou à Bizzaro. D'autres personnages de la ville imaginée par Corbeyran disposent de pouvoirs fantastiques. A commencer par Dustin, le héros, né avec deux mains gauches ! Pas au sens figuré !  Non, au sens littéral ! A partir de là, se met en branle tout le talent de raconteur d'histoire de Corbeyran. Ce talent, Stephen King en avait parlé dans son ouvrage Ecriture : mémoire d'un métier. Il y indique entre autre le point de départ de bon nombre de ses fabuleux romans, une simple question : "Et si...". C'est précisément le principe que semble avoir suivi Corbeyran : "Et si, dans une ville imaginaire concentrant tout ce qui fait l'humanité et un peu plus même, un jeune orphelin doté de deux mains gauche échappait à la rapacité de ses tuteurs, chargés de gérer sa fortune colossale jusqu'à sa majorité ? Qu'adviendrait-il ? Quelles rencontres improbables ferait-il ? Comment se comporteraient les gens qui croiseraient son chemin ? Quel serait son destin ?". Les réponses à ces questions constituent la trame narrative de Double gauche. Mais avec Corbeyran à la plume ! Donc, ça pulse, ça rebondit, ça étonne, ça fait sourire, bref, ça passionne ! Et lorsque Gil Formosa se pique au jeu et met en scène les aventures de Dustin, ça prend une dimension épique comme quelques comics américains arrivent à l'atteindre ! Comme IDDBD vous le disait hier (et il vous suffit de jeter un nouveau coup d'oeil à ses illustrations), Gil Formosa n'a pas deux mains gauches lorsqu'il s'empare du crayon (à moins qu'il soit gaucher...). Son trait précis et nerveux ajoute ce décalage chez les personnages qui les rendent à la fois incroyables et crédibles. Et ses cadrages, souvent très serrés, nous collent littéralement à l'histoire dans un tourbillon d'action et d'émotions parfaitement maîtrisé. Un peu comme ses manèges de fêtes foraines dont on ressort un peu étourdi mais sans jamais avoir lâché la barre... On savait les auteurs franco-belges capables de s'intéresser à d'autres formes de BD (Manu Larcenet travaille actuellement à un manga !). Avec Double gauche, Corbeyran et Gil Formosa envoient un direct dans les comics ! On attend la suite du match fin août ! En lustrant la ceinture "Recommandé par IDDBD" dans un coin du ring... A lire : la fiche du site Dargaud avec quelques planches des tomes 1 et 2 en prime... Mais pour plus de planches, c'est sur Read-box.com qu'il faut aller (entrez, puis Bibliothèque et faites défiler...) A lire : l'interview de Gil Formosa sur sceneario.com A lire : les six premières planches du tome 2 (Ivanna) sur bandedessinee.info A voir : la bande-annonce de Double gauche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *