800ème chronique d’IDDBD !

Neuro - Tome 1 : La faim encéphalique (scénario et dessin de Yusei Matsui, collection Shônen, éditions Glénat, 2008) Pour cette 800ème chronique (déjà !), IDDBD vous propose de revenir sur un manga annoncé jeudi dernier : Neuro. Si je vous parle de démons venus des Enfers pour entrer en contact avec de jeunes lycéens, de criminels punis, de policiers un peu débordés... vous pensez certainement à Death Note, l'un des manga culte chaudement recommandé par IDDBD (initialement découvert pour nous par David). Vous n'avez pas tort mais les caractéristiques énoncées plus haut se retrouvent également chez Neuro, la nouvelle série publiée depuis quelques jours par la collection Shônen de Glénat. Mais attention ! Ne vous méprenez pas ! Neuro n'est pas un Death Note bis ! Neuro, ce démon venus d'une autre dimension, se nourrit de mystères (contrairement aux dieux de la mort qui se nourrissent de pommes, c'est bien connu...). Après avoir épuisé son monde, il a décidé d'investir le nôtre et de s'attacher au destin d'une jeune lycéenne, Yako Katsuragi, dont le père est mort quelques mois plus tôt, dans d'étranges circonstances... Cette jeune lycéenne n'est pas vraiment le clone de Light, le héros de Death Note, également lycéen. Yako Katsuragi aime surtout manger et ne cherche pas spécialement à se tranformer en la détective privée que Neuro va la pousser à devenir (parfois en usant de moyens pour le moins convaincants...). Car contrairement à l'autre série, ici, c'est Neuro qui mène la danse en faisant de Yako sa marionnette au service de son insatiable appétit de mystères à résoudre. Du moins au début... Mais l'univers de Neuro n'est pas aussi sombre que celui de son aîné. L'humour est omniprésent, qu'il s'agisse des situations ou de l'apparence des personnages. Le ton est également plus ludique, y compris pour les enquêtes dont se nourrit Neuro : vous pourrez toujours tenter de les résoudre avant Yako et son diable de compagnon (bonne chance quand même !). Et pourtant, à la lecture de ce premier tome, j'ai comme l'intuition que ce manga n'est pas aussi léger que ce qu'il donne à voir, comme si l'auteur nous attirait avec un petit cocktail sucré et coloré qui pourrait bien se transformer en tout autre chose au fil des tomes... Hum ! Serais-je déjà contaminé par Neuro en voyant des mystères partout ? En tout cas, ce qui ne l'est pas (un mystère), c'est qu'IDDBD s'est régalé à la lecture de ce premier tome et qu'il attend avec impatience le 27 août prochain pour dévorer le deuxième et troisième tome ! A lire : les premières planches sur le site de Glénat A voir (après avoir lu le tome 1, c'est mieux...) : le premier épisode de l'anime tiré du manga Neuro (en deux parties sous-titrées en français). Partie 1 et partie 2 (un vrai régal)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *