Une mission pour Mars, et ça repart !

Le complexe du chimpanzé - Tome 2 : Les fils d'Arès (scénario de Richard Marazano, dessin de Jean-Michel Ponzio, éditions Dargaud, 2008) Le 5 janvier dernier, IDDBD vous présentait le premier tome de cette série, qui doit en compter trois, en vous promettant de l'aventure, du suspens et du mystère. Le deuxième tome ne déméritte pas, loin s'en faut. Il rajoute même un cran supplémentaire au premier opus ! Après Neil Armstrong et Buzz Aldrin, l'équipage de la mission pour Mars (le nom romain d'Arès, le dieu grec de la guerre...), avec laquelle est partie l'héroïne Hélène Freeman, se retrouve confronté - en 2035 - à de nouveaux astronautes du XXème siècle, normalement décédés. Enfin, des cosmonautes pour être plus précis puisqu'il s'agit de soviétiques... dont Youri Gagarine lui-même ! Sans dévoiler les circonstances de cette nouvelle rencontre hallucinante, sachez que ce deuxième tome commence à donner des débuts de réponses que n'auraient pas reniés Albert Einstein et sa fameuse théorie de la relativité ou même Heisenberg et son fameux principe d'incertitude. Mais la fin de ce deuxième opus (qui n'est pas sans me rappeler un je-ne-sais-quoi de 2001 l'Odyssée de l'Espace d'Arthur C. Clark) laisse penser que le troisième sera, lui aussi, encore un cran au-dessus ! En tout cas, Les fils d'Arès est un bien bel épisode d'une bien belle belle série qui méritera, à n'en pas douter, un "Recommandé par IDDBD"... pour peu que vous vous intéressiez à la conquête spatiale et aux sciences. Ca tombe bien, à IDDBD, outre le western, les comédies sentimentales, l'héroïc fantasy, les récits intimistes, les grandes sagas d'aventure, la BD d'humour, la BD underground et d'avant-garde, le polar, les adaptations romanesques ou cinématographiques, les romans graphiques et le manga (entre autres !), on aime aussi le style "scientiste" et "science-fiction"... A lire : la fiche de la série sur le site Dargaud A voir (et à écouter) : l'interview de Jean-Michel Ponzio sur YouTube

4 réflexions au sujet de « Une mission pour Mars, et ça repart ! »

  1. <img class="gravatar" src="http://www.gravatar.com/avatar.php?gravatar_id=c9471dcc6ce724a98bd6f01a1267323c&size=40"&gt; Froid, effectivement. Mais ça vient bien renforcer l'atmosphère angoissante du récit. C'est aussi un thriller après tout.Figé, je suis moins convaincu. Je n'ai malheureusement pas l'album sous le nez mais je me rappelle d'avoir l'impression de voir une série américaine de ces dernières années. Propre et efficace. En même temps, c'est très "psychologique" (90% du premier album en tout cas), ça ne demande pas non plus un mouvement énorme.Après, comme l'écrit Mike, je ne suis pas certain qu'un dessin "réaliste" conviendrait à ce genre de récit. Un dessin type Vance ou JF Charles pour ce genre de récit, ça ferait bizarre.Au passage Marlène, super le webzine !! J'aime beaucoup la musique de Moriarty !Bon j'arrête la, j'ai 37 chroniques de retard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *