L’une des sept BD capitales…

Sept missionnaires (scénario d'Alain Ayrolles, dessin de Luigi Critone, couleurs de Lorenzo Pieri, collection 7, éditions Delcourt, 2008) C'est vrai qu'avec Alain Ayrolles, le scénariste de la superbe série De capes et de crocs, David Chauvel, le directeur de la collection 7, ne prenait pas beaucoup de risques. Mais je ne sais pas s'il avait imaginé que ce quatrième tome de cette série spéciale des éditions Delcourt (qui en comptera... sept !) atteindrait un tel niveau ! Du travail d'orfèvre, voilà ce qu'est le récit imaginé par Alain Ayrolles ! Son scénario, réglé comme un mécanisme d'horlogerie, enchaîne les situations et les rebondissements sans jamais laisser deviner au lecteur la suite. Résultat : on se régale à dévorer les 54 pages de ce magnifique one-shot. Pourtant, l'idée de départ est relativement simple. Dans l'Irlande du IXème siècle de notre ère, régulièrement soumise aux attaques vikings, sept moines, plus pécheurs les uns que les autres, incarnent chacun l'un des sept péchés capitaux (luxure, orgueil, colère, envie...). Pour les punir, l'évêque local condamne ces sept cénobites à choisir le bûcher ou l'évangélisation des terribles hommes du nord... Bien entendu, les moines acceptent la mission suicide qui leur est imposée et ne tardent pas à croiser la route d'un drakkar. Faits prisonniers, les Sept missionnaires sont amenés au village du cruel Thorgild pour y être exécutés... Mais les voies du "dieu pâle" (l'expression n'est pas sans rappeler Ingmar) sont aussi impénétrables que la nature humaine est prévisible... Tout l'art d'Alain Ayrolles est précisément de se jouer de cette prévisibilité... et de ses lecteurs ! Du grand art, vous dis-je ! Surtout lorsque cette histoire astucieuse et pleine d'humour est servie par le magnifique dessin de Luigi Critone et les superbes couleurs de Lorenzo Pieri. Du coup, ces Sept missionnaires méritent largement leur "Recommandé par IDDBD" tant cet album sait conjuguer le fond et la forme. N'est-ce pas là ce que l'on attend d'une bonne BD ? J'ai dit "bonne" ? "Excellente" conviendrait mieux... A lire : la fiche album des éditions Delcourt A lire (également) : les excellentes critiques de sceneario.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *