Exit Wounds (Rutu Modan, Actes Sud, 2007)

Vie Israelienne

IDDBD avait déjà eu l'occasion de vous parler de BD israélienne (par exemple Ferme 54). Ce pays recèle des artistes talentueux, encore peu connus en Europe ou outre-Atlantique. Ce qui est, ma foi, bien dommage, surtout lorsque l'on découvre de petites perles telles qu'Exit wounds de Rutu Modan qui réussit à inscrire une très belle histoire d'amour et de paternité ratées dans le contexte géopolitique propre à Israël. "Nomi, jeune appelée du contingent, surgit dans la vie tranquille d'un modeste chauffeur de taxi vivant replié sur lui-même, Kobi Franco. Le père du jeune homme serait la victime non identifiée d’un attentat kamikaze. Non sans réticence, Kobi accepte de suivre Nomi et tout deux se lancent à la recherche d’un homme avec qui Kobi avait coupé les ponts. Au fil de leurs pérégrinations se noue une relation très forte où chacun apprend à découvrir l’autre et à lui faire confiance." C'est ainsi que BD Gest résume - de manière parfaite - ce one-shot émouvant et inteligent. Tout y est : l'amour, les sentiments qui gravitent autour de la paternité, les non-dits, les ressentiments... et finalement l'espoir. L'espoir de vivre malgré tout. De vivre malgré les égoïsmes, les manques et les blessures. Mais bien entendu, comme toute oeuvre réussie, Exit wounds  dépasse et transcende son sujet premier et lui donne une portée universelle et humaniste : la vie présente plus forte que le passé... Associé à un dessin atypique, très doux et fort à la fois, Exit wounds  est une bien belle BD comme savent nous les proposer les tout aussi atypiques éditions Actes Sud. En tout cas, une bien belle leçon d'humanité et d'humanisme. Venant d'Israël, tout un symbole... A savoir : Exit wounds a été couronné, en janvier dernier, du Prix France Info de la Bande dessinée d’actualité et de reportage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *