In Bidot veritas…

L'éternel - Tome 1 : Le Saint (scénario, dessin et couleur de Laurent Bidot, collection La Loge Noire, éditions Glénat, 2008) Dimanche dernier, IDDBD vous annonçait la sortie du premier tome de L'éternel, la nouvelle série de Laurent Bidot (auteur des quatre tomes de Le Linceul, également à La Loge Noire). Aussitôt annoncé, aussitôt lu, aussitôt chroniqué (pour une fois...) ! Autant vous dire qu'IDDBD a encore eu du nez en vous signalant L'éternel ! Dans la plus pure veine des BD ésotériques, voire religieuses, ce premier tome pose une intrigue palpitante. L'un des personnages principaux est un historien, Thomas Landon, dont le prénom et le nom illustrent son rôle : il est à la fois attaché à recueillir des preuves tangibles (un peu comme Saint Thomas) de la "sainteté" des candidats à la canonisation sélectionnés par le Vatican, mais il est aussi impliqué dans une quête ésotérique, comme le personnage principal du roman de Dan Brown (le Robert Langdon du Da Vinci Code...). Il ne s'agit d'ailleurs pas du seul clin d'oeil à ce best-seller : le romancier qui attire l'attention de Thomas Landon sur Saint Scutaire (le saint du titre) n'est autre que Dan Brixman, le jumeau littéraire de l'autre, hostile à la Curie Romaine... Et puisque l'on parle de clins d'oeil, vous ne raterez pas ceux de la planche 29, dans le cimetière, où deux tombes mentionnent respectivement Laurent Bidot lui-même (1967 - 2007) et... Achille Talon (1937 - 1985) ! Mais pour en revenir à L'éternel, le personnage central auquel s'intéresse - pour des motifs très variés - de nombreuses personnes, est bien Saint Scutaire. Son surnom, il le doit à sa légende d'immortalité. Et les indices semblent démontrer qu'en effet, l'homme aurait connu la Rome des premiers chrétiens, mais aussi la période trouble de l'Occupation nazie en France. Alors, supercherie ou réalité ? Si l'on en croit les péripéties de Thomas Landon, son enquête risque d'être non seulement mouvementée mais également très dangereuse. D'autant que Saint Scutaire ne paraît pas disposé à faciliter la tâche de ses poursuiveurs... Si vous avez aimé le Da Vinci Code ou le Triangle Secret, vous aimerez L'éternel ! Si vous avez détesté le Da Vinci Code ou le Triangle Secret, vous aimerez aussi L'éternel ! Car Laurent Bidot a réussi à trouver le ton juste, cet équilibre subtil mais efficace pour titiller la fibre ésotérique de tout lecteur de La Loge Noire sans laisser sur le bord du chemin les amateurs de thriller plus classiques. Et Dieu sait (sans jeu de mots...), que Laurent Bidot sait y faire pour nous attirer dans son piège dès les premières cases pour nous lâcher, à la quarante-huitième page, avec presque autant de questions que de réponses... Certes, l'homme n'en est pas à son coup d'essai. Mais reconnaissons qu'il est plutôt rare de trouver un auteur vraiment complet, aussi bon scénariste que dessinateur et coloriste. Indéniablement, Laurent Bidot est de ceux-là. Et sa nouvelle série en est encore une fois l'illustration concrète. Son dessin et ses couleurs sont à la hauteur de son récit : impeccables et redoutablement efficaces ! Bien que nous attendions le deuxième tome (Le Sang du Martyre) pour lui attribuer un "Recommandé par IDDBD" (ce deuxième tome concluera un premier cycle qui devrait se poursuivre au moins par un troisième opus, déjà écrit), L'éternel se place déjà en bonne position pour être canonisé par IDDBD ! A lire : les interviews de Laurent Bidot sur sceneario.com et actuabd.com, pour en savoir plus sur cet auteur chrétien... A visiter : le blog de Laurent Bidot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *