Heureux qui comme Corto, a fait un long voyage…

Corto Maltese (scénario et dessin d'Hugo Pratt, éditions Casterman) Après une chronique sur Biggles, Redwan Rezzak, notre plus jeune chroniqueur (15 ans, il y a quelques jours à peine...) nous revient avec ses impressions sur un mythe du 9ème art... Aujourd'hui IDDBD s' attaque sans le moindre complexe à ce que l'on peut sans exagérer, qualifier de monument de la BD : Corto Maltese d'Hugo Pratt. Pourquoi ? Tout simplement pour rappeler à votre bon souvenir – ou mieux - faire découvrir cette magnifique œuvre retraçant les pérégrinations de Corto (de 1904 à 1925) , marin mystérieux, "gentilhomme de fortune", tour a tour épris de justice et sans scrupules.

J' entends d' ici les détracteurs de la série s' interroger sur l'utilité de ressortir cette « vieille série poussiéreuse sans le moindre intérêt ». A cela je ne dis qu'une chose. Lire un Corto n' est en aucun cas une perte de temps, on ne peut que sortir enrichi (je parle pas d' un chèque ! ) de ce récit tout en suggestion .

Plus qu'un récit d' aventure, c'est de la poésie à l'état pur . Ce personnage si attachant nous fait voyager à travers ses songes , au hasard de ses rencontres. Son caractère tout en contraste le rend véritablement passionnant : tour à tour chevaleresque, romantique puis bagarreur et pirate à l'occasion, ironique mais jamais sarcastique, flegmatique par son père, il tient aussi de sa mère un goût prononcé pour la magie... et tout cela dans une ambiance unique, née du mélange subtil entre la réalité et le rêve, la fable, les légendes, et les songes.

J' espère que cette chronique aura donné envie aux connaisseurs de se replonger dans les ballades du marin maltais, et à ceux qui ne connaissent pas encore de les découvrir. Juste avant que son souvenir ne s'estompe dans les brumes de Venise, ou au détour d'une île lointaine...

A visiter : le site officiel de Corto Maltese

A feuilleter : tous les albums de Corto Maltese sur le site de Casterman

A lire : le dossier du Routard sur Corto Maltese

A voir : par curiosité, la partie du site Swatch (oui, oui, les montres...) consacrée à Corto Maltese (choisissez ensuite la langue française et visitez également la partie consacrée à Hugo Pratt...)

A admirer : la bande-annonce du film...

6 réflexions au sujet de « Heureux qui comme Corto, a fait un long voyage… »

  1. <img class="gravatar" src="http://www.gravatar.com/avatar.php?gravatar_id=c9471dcc6ce724a98bd6f01a1267323c&size=40"&gt; Félicitations à Redwan pour deux raisons :- le style. J'étais loin d'écrire comme ça à 15 ans (d'ailleurs…). Je ne sais pas vous mais moi ça m'impressionne.- s'attaquer à Corto, série difficile, ultra référencée, oeuvre magnifique s'il en est mais à laquelle de nombreux adultes restent totalement hermétiques, je dis bravo !Tiens je vais me relire la balade de la mer salée…

  2. merci<img class="gravatar" src="http://www.gravatar.com/avatar.php?gravatar_id=ac5e50f584d800445d10e65944483f68&size=40"&gt; -je veux vraiment vous remercier David pour ce commentaire ce qui me fait le plus plaisir c' est de donner envie de relire cette magnigique serie-quand à toi mon très cher oncle("J'espère seulement que nous aurons encore souvent l'occasion de lire des chroniques de notre plus jeune collaborateur…")ne te sens pas obligé de laisser des messages subliminaux je pense avoir compris(mais merci tout de même).

  3. <img class="gravatar" src="http://www.gravatar.com/avatar.php?gravatar_id=c9471dcc6ce724a98bd6f01a1267323c&size=40"&gt; Bon si tu veux qu'on soit pote, tu évites de me donner du "vous" parce que j'ai l'impression d'être un vieux c…. chnok !Pour réparer cet outrage, tu me liras deux fois "Lupus (t1 à 4)" et "Pilules Bleues" de Fred Peeters. Si tu ne sais pas où les trouver, demande à ton oncle. S'il ne les as pas dans sa bédéthèque c'est qu'il faut encore que j'insiste.Allez… au boulot !Non mais ces jeunes… un coup à devenir bibliothécaire ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *