Erre humanum est…

L'info du jour

Hier, j'ai eu le privilège de rencontrer Fabrice Erre et son grand frère Jean-Marcel, venus dédicacer les albums Demonax et Le Roux, pour le premier, et les romans Made in China et Prenez soin du chien, pour le second. La rencontre, qui a eu lieu dans le cadre quasi historique de la librairie Torcatis de Perpignan, a confirmé ce dont je me doutais : l'intelligence et la gentillesse de Fabrice et Jean-Marcel Erre sont à la hauteur de leurs talents respectifs ! On a beau le subodorer, c'est toujours un plaisir que de l'expérimenter au contact des artistes dont on aime le travail. D'autant qu'en plus de ses dédicaces, Fabrice a pris le temps de me conseiller la lecture de deux albums de Jampur Fraize (que je ne connaissais pas !) : Football carnage et La peur du mal. Ces albums feront l'objet, bien entendu, de chroniques sur IDDBD avec la mention "Recommandé par Fabrice Erre" ! Quant à la dédicace de Jean-Marcel, elle m'a d'autant plus touchée que je lui confirme bien que la suite de Made in China est à la hauteur des 20 premières secondes qui m'ont décidé hier à découvrir son écriture... Un grand moment de culture et de plaisir donc... sauf que...

Sauf que, comme je l'indiquais dans l'interview de Bulle d'Encre, je me sens toujours inepte et gauche lorsque je rencontre des artistes pour lesquels j'ai du respect. Ce qui n'a pas manqué d'être le cas hier... mais en pire ! Plutôt que de chercher à en savoir plus sur leur façon de travailler, leurs sources d'inspiration, ce qui les a conduit à devenir auteurs (et l'un et l'autre), leurs projets, je me suis contenté de leur parler d'IDDBD puis de m'étendre sur des considérations oiseuses sur l'art et la difficulté de la condition d'artiste ! Merci pour les encouragements et l'empathie face à deux artistes ! Bref, je vous la fais courte : si Fabrice ou Jean-Marcel passent par là, c'est avec plaisir que nous en apprendrons plus sur eux !

4 réflexions au sujet de « Erre humanum est… »

  1. <img class="gravatar" src="http://www.gravatar.com/avatar.php?gravatar_id=c9471dcc6ce724a98bd6f01a1267323c&size=40"&gt; Ah ! Je compatis. J'ai connu de grands moments de solitudes lors de dédicaces.Notamment, l'une de mes premières à Angoulême avec Coyote, le dessinateur de Litteul Kévin. De l'art de dire des trucs sans aucun intérêt. Au demeurant, Coyote est très gentil. Ce qui n'est pas le cas de tous les auteurs. Ce qui n'arrange rien.

  2. <img class="gravatar" src="http://www.gravatar.com/avatar.php?gravatar_id=c9471dcc6ce724a98bd6f01a1267323c&size=40"&gt; Ce ne sont pas des encouragements, juste une constatation.Pour te rassurer, ma rencontre avec Kokor est un très bon souvenir, ainsi qu'avec Herenguel qui n'avait plus de voix et qui m'a fait une imitation de Marlon Brando assez sympa(à l'époque ou j'étais dans le trip Kran le Barbare).En même temps, réussir à bien accrocher avec quelqu'un en moins de 10', c'est pas à la portée de n'importe qui. En tout cas, c'est hors de la mienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *