A cause des garçons…

Hélène Bruller est une vraie salope (scénario et dessin d'Hélène Bruller, éditions Vent des Savanes, groupe Glénat, 2008) Raaaaahhhhhh ! Cet album d'Hélène Bruller est un vrai dilemme ! Vous le savez bien que sur IDDBD, on aime pas dire du mal des gens et encore moins des albums (quand on aime pas, on chronique pas...). Là franchement, attaquer avec un titre comme ça, nous, ça nous rend malade ! D'autant que dire que Hélène Bruller est une vraie salope n'est pas tout à fait exact : Hélène Bruller vit, souffre, espère, souffre, espère à nouveau... Et ce n'est pas parce qu'elle règle quelques comptes au passage qu'elle est une salope (bien que ce mot puisse convenir à une femme dans un maximum de situation si l'on en croit la planche 57 d'Hélène Bruller) ! On aurait pu dire que tout le monde en prend pour son grade sous la plume acérée d'Hélène Bruller. On aurait pu, mais on aurait été encore en deçà de la vérité objective ! Pour être tout à fait exact, dans Hélène Bruller est une vraie salope, tout le monde passe au chalumeau et au vitriol d'Hélène Bruller ! De son "ex" (particulièrement nul, il faut le reconnaître) à son actuel Suisse (Zep, pour ceux qui ignorerait encore qu'il partage la vie d'Hélène Bruller), en passant par les copines (aahhh, le copines !), les soeurs (aahhh, les soeurs !) et la mère (aahhh, la mère !), tout le monde en prend pour son grade. Pour notre plus grand bonheur de sales voyeurs salauds ! Car Hélène Bruller a la douleur impudique typiquement française, comme pourrait le dire Zep justement. Lorsqu'elle souffre ou se venge, il faut que ça se voit ! Hélène Bruller parle d'exhibitionnisme sentimental et se l'applique à elle-même ! J'aimerai dire : "heureusement" ! Cela nous permet de suivre avec délectation ses aventures sentimentales sans trop nous impliquer personnellement. Et à part ça, on n'est pas des salauds nous ? Alors même qu'au-delà de la volonté de nous faire rire et sourire (qui marche à tous les coups !), on sent dans Hélène Bruller est une vraie salope que l'auteure s'est parfois livrée sincèrement et peut-être plus profondément qu'il n'y paraît de prime abord. Nous, on a aimé... A lire : une dizaine de planche sur le site des éditions Glénat A savoir : Hélène Bruller sera en dédicace demain, lundi 28 avril 2008, à la librairie Boulevard des Bulles, Paris 5ème...

Une réflexion au sujet de « A cause des garçons… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *