Ouf ! Une nouvelle année du dragon !

L'année du dragon - intégrale N&B (scénario de François Duprat, dessin de Vanyda, éditions Carabas, 2008) Comme dans la vie, il y a parfois des retournements de situation étranges dans le petit monde de la BD : Untel, qui vous avait laissé un souvenir assez déplaisant, vous apparaît aujourd'hui non seulement plus sympathique mais carrément amical... Et bien, j'éprouve le même sentiment après la lecture de L'année du dragon, dans sa version intégrale en noir et blanc, publiée au format manga par les éditions Carabas. Autant vous l'avouer, j'avais déjà croisé la route de cette BD, sous la forme d'un triptyque en couleur au format franco-belge. Et comme Untel, ces albums m'avaient laissé un souvenir assez déplaisant... Or, miracle !, la publication en noir et blanc (avec en prime l'utilisation des textures chères aux mangas) et en version intégrale, change totalement le regard que je porte désormais sur l'oeuvre de Duprat et Vanyda. Je n'hésite pas aujourd'hui à lui décerner le label "petit bijou" dont IDDBD est l'inventeur et promoteur ! Comme quoi, les sentiments éprouvés à l'égard d'une BD tiennent parfois à peu de choses... Enfin, quand je dis peu de choses... Au cas particulier, la forme désormais adopté par les éditions Carabas confère à L'année du dragon une proximité, une intimité avec le lecteur que le format franco-belge, trop grand, trop glacé, lui refusait obstinément. Aujourd'hui, on entre dans cette belle et attachante histoire initimiste, pleine de sentiments humains subtils comme les rapports au père, à la fratrie, à l'être désiré plus qu'aimé... Aujourd'hui, on s'approprie totalement l'histoire de Franck, ce jeune homme de 25 ans un peu paumé dans la vie, à la recherche de repères d'amour et de sens de vie. Ce qui paraissait artificiel, superficiel, dans la première édition, prend désormais de l'épaisseur, de la profondeur dans l'intégrale N & B. Dans cette version, L'année du dragon trouve véritablement son âme. D'ailleurs, le dessin de Vanyda colle beaucoup mieux à cette version "manga" qui relève quasiment du roman graphique cher aux auteurs anglo-saxons qu'IDDBD encense dès qu'il le peut (Andy Watson, Seth). Le regard n'est désormais plus perturbé par les couleurs acides du triptyque initial et peut se concentrer sur le trait magnifique de Vanyda... Merci aux éditions Carabas d'avoir sû donner non pas une seconde vie à cette oeuvre superbe mais la vie tout court... Histoire émouvante et dessin éblouissant : L'année du dragon est désormais un incontournable ! A lire : le pitch de l'album sur le site des éditions Carabas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *