L’Eveil… selon le dieu du manga

La vie de Bouddha - 8 tomes (scénario et dessins d'Osamu Tezuka, éditions Tonkam) Prenez le dieu du manga, Osamu Tezuka, et confrontez-le (intellectuellement s'entend !) à l'un des personnages les plus brillants de l'histoire humaine, Bouddha. Que croyez-vous qu'il en résulte ? Tout simplement un manga en 8 volumes de près de 3000 pages pleine d'humour, de sagesse et d'humanisme ! Aux antipodes des ouvrages ésotériques, abscons ou tout simplement inaccessibles au commun des mortels occidentaux que nous sommes, Osamu Tezuka réussit l'exploit de nous passionner pour l'histoire du prince Siddhartha qui vécut au VIème siècle d'avant l'ère chrétienne au sud du Népal avant de devenir le Bouddha, l'Eveillé, que nous connaissons tous (au moins de nom), ainsi que des personnages qui ont marqué son destin, parfois même avant sa naissance (Tattha l'intouchable aux étranges pouvoirs, Chaprah l'esclave devenu guerrier, maître Asita et son disciple Naradatta... et bien d'autres). Osamu Tezuka réussit également à nous initier à la pensée bouddhiste, en toute simplicité et avec humour (tant dans les situations que les dessins), en désacralisant ce que notre culture occidentale identifie comme sacré dès lors que l'on aborde le domaine de la spiritualité. Car Osamu Tezuka ne s'encombre pas de tout ce cérémonial occidental : il nous raconte Bouddha et le bouddhisme comme s'il s'adressait à des enfants intelligents et malicieux. Ce qui est plutôt plaisant et flatteur pour nous lecteurs. Alors que certains "maîtres" essaient souvent d'en imposer par leur ton docte et pénétré (et je parle là pour tous les domaines, y compris la BD...), Osamu Tezuka - que la renommée aurait pu faire "enfler" - conserve une gentillesse, une simplicité et un respect de ses lecteurs qui font chaud au coeur tout au long de la lecture de cette série magnifique. Et pour les plus hésitants, les 8 tomes de cette série magnifique auront l'avantage de leur faire (re)découvrir une culture, une philosophie et une religiosité ancrée dans l'humain (au sens noble du terme) et dans l'espoir de le voir s'améliorer... Ah ! Et si l'on vous traite encore une fois de crétin bédéphile, vous pourrez (avec humour) balancer les 8 volumes de la vie de Bouddha à la figure de l'injurieux (heu... faudra quand même que je relise certains passages moi !)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *