La tranchée

La tranchée (scénario de Eric Adam et Virginie Cady, dessin et couleurs de Christophe Marchetti, éditions Vents d'Ouest, 2006) Les bandes dessinées sur la Première Guerre Mondiale sont relativement peu nombreuses si on les compare à d'autres périodes historiques (à commencer par la Seconde Guerre Mondiale...). Ceci dit, celles qui abordent ce sujet sont généralement excellentes (voir celles de Jacques Tardi... de Larcenet et sa Ligne de front ou Une après-midi d'été de l'excellent Bruno Le Floc'h...). La tranchée en fait partie. Scénarisée par une désormais écrivaine (mais aussi comédienne, chorégraphe... bref une artiste !), Virginie Cady, La tranchée réussit à restituer l'ambiance putride, glaciale, inhumaine du front tout en distillant le suspens propre au thriller. Car derrière le témoignage sur l'ignominie de la boucherie que fut cette première guerre mondiale, Virginie Cady a glissé une intrigue policière digne des meilleurs spécialistes anglo-saxons du genre. Jugez par vous-même : alors qu'il doit porter un message à l'Etat-Major, le lieutenant Sauveur est contraint de se réfugier dans l'abri d'une tranchée. Lorsqu'il y entre, il tombe sur un groupe de soldats français réunis autour du cadavre de l'un des leurs, un poignard réglementaire de l'armée française planté dans le dos ! Comment peut réagir Sauveur, ce policier dans le civil ? Il mêne l'enquête, pardi ! Pour se raccrocher à quelque chose qui lui rappelle son ancienne vie, celle d'avant l'horreur du front. Sauf que, justement, le contexte de La tranchée n'est pas celui de son Paname habituel... Le récit est de Virginie Cady est captivant et servi par le dessin nerveux et expressif de Christophe Marchetti (qui fait parfois penser à celui de Matthieu Bonhomme, ce qui - de la part d'IDDBD - est un énorme compliment tellement on aime ici l'art du dessinateur du Marquis d'Anaon...). Quant à la mise en couleur, elle traduit parfaitement les ambiances et les sentiments qu'éprouvent les personnages... C'est tout simplement réussi ! La tranchée est un bien beau premier album d'une série dont on attend maintenant la suite avec une légère impatience (ça fait juste deux ans que le premier tome a été publié...). A savoir : La tranchée a reçu le prix Décoincer la Bulle au Festival d'Angoulême 2007 ("sublime", "magnifique", "flamboyant" sont les adjectifs que l'on a pu entendre pendant la délibération du jury...) - Info France 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *