Sous le Soleil de Satan…

Le curé (scénario et dialogues de Christian De Metter et Laurent Lacoste, dessin de Christian De Metter, collection Triskel, éditions Soleil, 2003)

Après la petite pause désaltérante d’hier, nous voici revenu sur la route des chefs d’eouvres du 9ème art avec Le curé, ce magnifique diptyque de Christian De Metter et Laurent Lacoste.

Lorsque vous feuillèterez l’un ou l’autre des deux tomes (intitulés La confession et Le jugement...), vous ne pourrez qu’admirer le dessin de Christian De Metter. L’utilisation par cet artiste magnifique de la technique de peinture directe transforme chaque case en véritable tableau, chaque tome en une suite d’oeuvres d’art d’une beauté à couper le souffle.

Quant au récit, il pourrait être l’adaptation en bande dessinée d’une oeuvre littéraire romanesque (balzacienne) éblouissante de sensibilité et de talent. Il en contient en tout cas tous les ressorts dramatiques et toutes les vérités intimes des personnages qui le peuplent. Ces vérités, nous les découvrons peu à peu, sans grands effets de manche mais plutôt de manière subtile, comme les coups de pinceaux sur les toiles qui forment l’armature graphique de ce chef d’oeuvre. Le curé est assurément l’un des exemples les plus remarquable des émotions que peut procurer l’union du dessin et du texte poussée au plus haut niveau artistique. A mon sens, et dans le genre propre à cette BD, seuls les albums de Hermann avaient réussi cet exploit. Un moment de grâce, rare et précieux...

A lire : la très belle et très instructive chronique de Vincent sur Bdselection.com

A lire (aussi) : l'excellent dossier de universbd.com sur L'Eglise et la bande dessinée

Une réflexion au sujet de « Sous le Soleil de Satan… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *