Thriller pas catholique… enfin si…

Révélations : intégrale ( scénario de Paul Jenkins, dessins de Humberto Ramos, couleurs de Leonardo Olea, éditions Soleil)
Charlie Nothern a 45 ans, flic désabusé de Scotland Yard, il est célibataire, athée et passionné par la lecture sur les théories du complot. Un soir, un ami d'enfance vient frapper à sa porte en lui demandant d'enquêter sur une mort suspecte. Rien de bien original sauf que l'ami en question est cardinal. Le mort était pressenti pour devenir le futur pape. Charlie prend donc l'avion en direction du Vatican. Soleil réunit les deux volumes de Révélations dans cette édition intégrale. Bonne idée car nous pouvons suivre sans coup d'arrêt ce passionnant catholic-thriller ! Je sais vous vous dites, depuis le Da Vinci Code - et même bien avant en BD : Le Décalogue, Le Troisième Testament, Le Triangle secret - la mode de l'aventure ésotérique est au plus haut. Soleil surfant sur la vague ne nous rate pas avec une théorie du complot de plus ! Et bien oui mais voilà. Première surprise : le dessin. Si chez Soleil, on est un peu habitué à une certaine forme de dessins et de couleurs (marque de fabrique de l'éditeur), avec Révélations on prend une vraie claque. Agressif, aux angles aigues, nerveux et dynamiques, le style graphique de Humberto Ramos oscille sans cesse entre un comics classique et la caricature. Cette ligne créé un malaise et rend bien souvent les personnages surréalistes voire déshumanisés. D'où des héros avec de vrais "gueules" et un sentiment bien étrange accentué par une couleur efficace, des cadrages soignés et une mise en scène portant la patte Made In US tant elle se rapproche du cinéma d'action. Seconde surprise : le scénario. Là encore, les scénar' américains sur la religion, on les connait, c'est du déjà vu ! Et bien prenez la peine de lire Révélations et faites-vous balader comme Charlie Northern. Vous avez de la chance, cette sale gueule, cette mauvaise foi personnifié (c'est le cas de le dire) prendra les coups à votre place. Mais jusqu'au mot fin, vous aurez, comme Charlie, l'impression d'avoir la solution sous le nez sans parvenir à la découvrir. Rassurez-vous, je ne vous dévoile rien en vous disant que vous aurez raison ! Prenez conscience que les certitudes, les principes et les apparences sont trompeuses et apprenez que le talent de scénariste se joue des formules éculées. Vous l'aurez donc compris, Révélations, c'est du très bon. Sa force principale résidant dans sa parfaite osmose entre dessins, couleurs et scénario. Rythmé, angoissant, intelligent, vous voilà entrainé dans une des toutes meilleures BD du genre, loin devant le Da Vinci Code (qui n'est pas une BD je vous l'accorde). A (re)découvrir frénétiquement ! PS : Merci à Julian, libraire BD de la librairie Le Pincerais à Poissy pour le conseil ! A lire : un critique du site sceneario.com A lire : les biographies de Paul Jenkins (en français sur le site Arcanes.org et en anglais sur Wikipedia) et de Humberto Ramos sur Wikipedia. A découvrir : le blog de Humberto Ramos (en anglais).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *