La vie et rien d’autre

Ethel et Ernest (scénario et dessins de Raymond Briggs, éditions Grasset)
La micro-histoire consiste à étudier un fait historique par le prisme du détail. C'est exactement le parti pris de cet album magnifique. La vie de ce petit couple d'anglais, lui, livreur de lait et travailliste, elle, femme de ménage et conservatrice, est d'abord une histoire d'amour. Ensemble, ils traversent la vie et font face aux peines et aux joies des gens simples. De leur rencontre à leur mariage, des rêves naissant avec l'achat d'une maison aux peurs engendrées par les bombardements allemands, de leurs disputes à la naissance de leurs fils, un fils artiste qui leur posera bien des soucis et qui racontera plus tard l'histoire de leur vie, Ethel et Ernest sont les témoins (plus que les acteurs) des grandes dates et faits de l'histoire du XXe siècle. Remarquablement bien construit, cet album couvre 57 années, de 1928 à 1971. Evitant l'écueil de la linéarité, Raymond Briggs donne sans le vouloir un véritable cours de micro-histoire. Ethel et Ernest, personnages aux valeurs morales de leur époque, portent un regard sur le monde teinté d'inquiétude, d'intérêt, de révoltes ou de résignations. Chargée parfois d'intolérance ou d'incompréhension, leurs visions sont souvent drôles et ironiques. Ils sont touchant parce qu'imparfait, bref humain. Tout simplement humain. A découvrir : un fansite anglais sur Raymond Briggs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *