Coucou bonheur… ou l’inverse….

Adieu Mélancolie (dessins et scénario de Daniel Goossens. L'Association. Collection Eperluette).
Goossens, président d'Angoulême en 1997, est paradoxalement un auteur assez peu lu par la jeune génération, ce qui est, comme disait une de mes anciennes prof de fac, assez regrettable. D'autant plus regrettable que lorsqu'on lit ce recueil d'histoires courtes à l'origine publiées dans Fluide Glacial entre 1986 et 1990, son s'aperçoit de la finesse d'esprit et du talent de l'individu. Avec une patte 100% Fluide (Glacial évidemment), ce dernier maltraite tour à la tour les contes de Dickens et d'Andersen (avec une version de La Princesse au petit pois assez détonante), les farces du 1er avril, la poste et même le Père Noël ! Dans Adieu Mélancolie, l'histoire éponyme du recueil, son écriture prend un ton romanesque et grandiloquent : "souvent, je préférais, étais-ce le vent, étais-ce la lune, m'allonger sur ma serviette multicolore, pendant que mes amis s'étaient jetés à corps perdu dans l'onde salée". Mais c'est toujours avec un humour très fin qu'il conserve un aspect décalé. On ne s'étonnera donc pas de la publication inédites (en album) de ces histoires par la très indépendante et exigeante Association. On ne la remerciera jamais assez pour ça. Adieu mélancolie regroupe donc de bien bonnes histoires, parfait permisse à la découverte des séries telles que L'Encyclopédie des bébés ou Georges et Louis. A découvrir : le site officiel de Daniel Goosens A lire : sa biographie sur le site du festival d'Amiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *