Info du jour : Editions Paquet

L'info du jour Grâce à la newsletter des éditions Paquet, on découvre plein de (belles) choses. Entre autres, la liste de Noël de Pierre Paquet, et celles de Marine et Guillaume, ses collaborateurs. A IDDBD aussi on a fait notre liste des albums Paquet que l'on a aimé cette année... Alors, voyons... Ciel en ruine, Michelle et Le bandit généreux, pour commencer. Puis, les deux tomes de Au-delà des nuages de Romain Hugault. Sans oublier (même s'ils sont de l'année dernière) les superbes albums de Renaud Dillies : Betty Blues et Mélodie au créuscule. Et comme il serait fastidieux de citer tous les albums Paquet chroniqués par IDDBD, utilisez donc le moteur de recherche, là à droite... PS : cette semaine, on ne peut pas dire que les chroniques se sont bousculées sur IDDBD. Mais, promis-juré, on vous en prépare quelques-une pour la semaine prochaine...

Info du jour : Carabas à Montreuil

L'info du jour Parce qu'à IDDBD, on aime la BD, toute la BD, nous vous signalons que les éditions Carabas, dont nous vous présentions un album hier (le premier tome de la série Avril), seront présentes au Salon de Montreuil (livre et presse jeunesse) du 28 novembre au 3 décembre prochain... Jetez un coup d'oeil à la superbe affiche des éditions Carabas pour découvrir le programme (notamment la présentation des albums de la collection Les petits chats carrés) ! Il vous suffit de cliquer dessus pour l'agrandir... Et si vous avez un pitchoun ou une pitchounette, ou que vous avez gardé une âme d'enfant, rendez-vous à Montreuil le week-end prochain !

Avril la guigne…

Avril - Tome 1 : Football, sortilèges et puberté (scénario d'Antoine Dode, dessin d'Abdel Bouzbiba, couleurs de Drac, collection IGLOO, éditions Carabas, 2007) Est-ce parce que je suis en train de dévorer le septième tome des aventures d'Harry Potter que j'en vois partout des petits Harry et des petits Voldemort ? En tout cas, c'est l'impression que j'ai eue en dévorant le premier tome de la nouvelle série Avril des éditions Carabas.  Cette impression est d'autant plus justifiée que le héros, qui se prénomme Avril (comme la chanteuse canadienne...), est un jeune garçon brun, binoclard, un peu magicien (mais il ne le sait pas au début...) et un peu poursuivi à la fois par des camarades de collège carrément brutaux et par un homme qui paraît la plupart du temps possédé par des forces pas spécialement très gentilles. Mais ne vous méprenez pas ! Avril n'est pas un remake BD, ni une ressucée d'Harry Potter ! L'histoire que nous raconte Antoine Dode - superbement mis en valeur par le dessin expressif d'Abdel Bouzbiba - est d'abord celle de la solitude que peut ressentir un adolescent différent, confronté à la violence du monde qui l'entoure. Bien sûr, il y a de l'action, de l'aventure et de la magie. Mais la plus grande magie que l'on devine dans ce premier tome, c'est tout simplement l'amour : celui qu'éprouvent la mère et la tante d'Avril, avec lesquelles il vit, protégé du monde et d'une grand-mère apparemment pas très saine, et celui que ressent Avril pour Charlotte, la camarade de collège très différente de lui et dont il est amoureux. Ah ! Il y a aussi l'amour, que dis-je ? la passion d'Avril pour le foot ! Bref, un cocktail de situations et de sentiments qui nous rend très attachant le personnage d'Avril... A IDDBD, on attend la suite de pied ferme ! A lire : la fiche album d'Avril sur le site des éditions Carabas (avec 10 page d'extraits !)

Info du jour : Interview de Joann Sfar

L'info du jour En passant, comme ça, un interview de Joann Sfar retrouvé au fin fond du site de l'hebdomadaire L'Express... Il date un peu (janvier 2006) mais bon... quand on aime, on ne compte pas (ni les mois, ni les années !). Alors, quand on adore ! A lire (aussi) : les chroniques d'IDDBD consacrées à la série Le chat du Rabbin (tomes 1 à 4, ainsi que le tome 5), Donjon (attention, il y a plusieurs chronques... vous atterrirez d'abord sur la dernière), Klezmer (une brillante chronique dont seul David Donnat a le secret...) et à La vallée des Merveilles, La Fille du Professeur (avec Joann Sfar au scénario), Le Minuscule Mousquetaire, et bien d'autres (allez fouiller un peu...) A visiter : le site de Joann Sfar

Info du jour : WEST

L'info du jour IDDBD vous parlait - il y a quelques jours, à propos du troisième et dernier tome de la série Je suis Légion - du talent de "raconteur d'histoires" de Fabien Nury. Ce même "story teller" revient le 11 janvier 2008 avec le quatrième tome de W.E.S.T. (et le deuxième du deuxième cycle...), intitulé Le 46ème Etat, chez Dargaud. Evidemment, sachant ce que pense IDDBD de cette série fantastique (dans tous les sens du terme), vous aurez l'obligeance de ne rater cet album sous aucun prétexte... A lire : la chronique d'IDDBD concernant le premier cycle de W.E.S.T., puis une chronique de vacances d'août 2006 concernant le premier tome du second cycle

Anti-héros, anti-chronique

Flaschko (dessins et dialogues de Nicolas Malher, collection Eperluette, éditions L'Association)
Si vous cherchiez un anti-héros, la chronique d'aujourd'hui devrait résoudre vos problèmes. Les fidèles lecteurs d'IDDBD se souviennent peut-être de L'art selon Madame Goldgruber Nicolas Malher (unique auteur autrichien publié en France à ma connaissance) exposait avec une certaine acidité (le sous-titre était "Insulte") sa vision du rapport entre art et bande dessinée. Dans ce petit album, il y évoquait Flaschko, son personnage fétiche : l'homme dans la couverture chauffante ! Non mais revenez ! Je sais, on vous a déjà fait le coup avec Plageman : l'homme-plage de Guillaume Bouzard. Vous pensiez vous en sortir : fatal error, il y a pire ! Pour vous rassurer, cette fois-ci point de super-héros ! L'histoire se résume assez vite.
Flaschko est un jeune autrichien (il aurait pu être français, suisse, islandais...) passant sa vie assis devant sa télé dans une couverture chauffante. Sa seule compagnie est une mère castratrice, crédule, alcoolique et très préoccupé par l'avenir de son garçon. En même temps, elle n'a pas tout à fait tord.
L'album est composé de séries de strips de 3 cases regroupés par thèmes. Dans chaque thèmes, le fil conducteur est prétexte à des dialogues où bons mots, réflexions hautement philosophiques et situations improbables vous arracheront quelques bons gros sourires. Humour au décalage certain, les non-aventures de Flaschko poussent le lecteur dans les derniers retranchements de la bêtise, de l'étrange et du franchement particulier. Et le dessin très épuré de Nicolas Mahler ne viendra pas vous sauver. Alors, à cet instant vous vous dites que je viens de faire une non-chronique en descendant sans le vouloir cet album. Pourtant, à moins d'être totalement hermétique à ce genre d'humour, il se lit d'une traite. Le choix de Mahler de jouer sur des strips court est judicieux car il donne du rythme à l'ensemble. Les situations cocasses se multiplient et au bout du compte on s'aperçoit que Flaschko est l'illustration parfaite du fameux "temps de cerveau disponible" (sous réserve d'une existence validée du cerveau du dit homme-couverture). Non, Flaschko n'est pas attendrissant, il n'est pas sympathique ou quoi que ce soit d'autre, il est simplement bête comme un Bidochon. Comme ces derniers, il nous renvoie en pleine face une image pas très glorieuse de nos mauvais côtés... Une caricature doucement méchante ! Finalement, le pire dans tout ça, c'est que le second tome des aventures de l'homme dans sa couverture chauffante est sorti en février dernier ! Ah, saint PAF, priez pour nous ! A découvrir : le webzine Le Zata : curieux web-zine avec la chronique de second tome. A découvrir : la Gazette du Comptoir, le site du diffuseur de la BD indépendante avec sa présentation du second tome. A découvrir : le Mahler Museum (en allemand) A lire : la biographie de Mahler sur le site Clair de Bulle

Info du jour : Les Rêveurs

L'info du jour IDDBD, le blog vendu aux grands éditeurs de BD (n'est-ce pas David ?), vous signale trois sorties à ne pas rater... aux éditions Les Rêveurs : Le sens de la vis de Jean-Yves Ferri et Manu Larcenet, publié le 16 novembre dernier, et Dingo Romero de Carlos Nine et Critixman de Manu Larcenet (encore !) qui seront dans les bacs le 30 novembre prochain (contrairement aux infos publiées sur le site des Rêveurs). Bien entendu, chacun de ces albums auront prochainement droit à une chronique tout bien comme il faut sur IDDBD...

Thriller pas catholique… enfin si…

Révélations : intégrale ( scénario de Paul Jenkins, dessins de Humberto Ramos, couleurs de Leonardo Olea, éditions Soleil)
Charlie Nothern a 45 ans, flic désabusé de Scotland Yard, il est célibataire, athée et passionné par la lecture sur les théories du complot. Un soir, un ami d'enfance vient frapper à sa porte en lui demandant d'enquêter sur une mort suspecte. Rien de bien original sauf que l'ami en question est cardinal. Le mort était pressenti pour devenir le futur pape. Charlie prend donc l'avion en direction du Vatican. Soleil réunit les deux volumes de Révélations dans cette édition intégrale. Bonne idée car nous pouvons suivre sans coup d'arrêt ce passionnant catholic-thriller ! Je sais vous vous dites, depuis le Da Vinci Code - et même bien avant en BD : Le Décalogue, Le Troisième Testament, Le Triangle secret - la mode de l'aventure ésotérique est au plus haut. Soleil surfant sur la vague ne nous rate pas avec une théorie du complot de plus ! Et bien oui mais voilà. Première surprise : le dessin. Si chez Soleil, on est un peu habitué à une certaine forme de dessins et de couleurs (marque de fabrique de l'éditeur), avec Révélations on prend une vraie claque. Agressif, aux angles aigues, nerveux et dynamiques, le style graphique de Humberto Ramos oscille sans cesse entre un comics classique et la caricature. Cette ligne créé un malaise et rend bien souvent les personnages surréalistes voire déshumanisés. D'où des héros avec de vrais "gueules" et un sentiment bien étrange accentué par une couleur efficace, des cadrages soignés et une mise en scène portant la patte Made In US tant elle se rapproche du cinéma d'action. Seconde surprise : le scénario. Là encore, les scénar' américains sur la religion, on les connait, c'est du déjà vu ! Et bien prenez la peine de lire Révélations et faites-vous balader comme Charlie Northern. Vous avez de la chance, cette sale gueule, cette mauvaise foi personnifié (c'est le cas de le dire) prendra les coups à votre place. Mais jusqu'au mot fin, vous aurez, comme Charlie, l'impression d'avoir la solution sous le nez sans parvenir à la découvrir. Rassurez-vous, je ne vous dévoile rien en vous disant que vous aurez raison ! Prenez conscience que les certitudes, les principes et les apparences sont trompeuses et apprenez que le talent de scénariste se joue des formules éculées. Vous l'aurez donc compris, Révélations, c'est du très bon. Sa force principale résidant dans sa parfaite osmose entre dessins, couleurs et scénario. Rythmé, angoissant, intelligent, vous voilà entrainé dans une des toutes meilleures BD du genre, loin devant le Da Vinci Code (qui n'est pas une BD je vous l'accorde). A (re)découvrir frénétiquement ! PS : Merci à Julian, libraire BD de la librairie Le Pincerais à Poissy pour le conseil ! A lire : un critique du site sceneario.com A lire : les biographies de Paul Jenkins (en français sur le site Arcanes.org et en anglais sur Wikipedia) et de Humberto Ramos sur Wikipedia. A découvrir : le blog de Humberto Ramos (en anglais).

Info du jour : Mythes de la BD

L'info du jour C'est vrai, en ce moment, on aime bien la vidéo sur IDDBD. Il faut dire aussi que c'est à cause de David, qui a commencé avec son interview filmée de Kokor à la Médiathèque de Poissy. Forcément, ça nous a plu ! Bref, tout ça pour vous dire que sur YouTube, vous pourrez suivre une série en sept épisodes sur les mythes de la bande dessinée, écrite par Olivier Delcroix et Patricia Lepic, et réalisée par Bernard Malaterre pour BFC Productions, en association avec France5 (donc gage de qualité assuré). Le résultat est passionnant ! A voir : épisode 1 , épisode 2, épisode 3, épisode 4, épisode 5, épisode 6 et épisode 7

Nury/Cassaday : qui êtes-vous vraiment ?

Je suis Légion - Tome 3 : Les trois singes (scénario de Fabien Nury, dessin de John Cassaday, éditions Les Humanoïdes Associés, 2007) Décidément, IDDBD ne vous lache pas avec le style historico-fantastique ! Après Croisade, voici le troisième et dernier tome de l'halletante série Je suis Légion. Vous ne connaissez pas ? Pas de souci, jetez un coup d'oeil à la chronique du 17 avril 2007 d'IDDBD. Pour les autres, ceux qui ont lu les deux premiers tomes, je n'ai pas besoin de faire l'article : le scénario de Fabien Nury - dont l'action se déroule pendant la seconde guerre mondiale - est on ne peut plus efficace et intelligemment mené. Quant au dessin de John Cassaday, son trait et ses cadrages cinématographiques collent parfaitement à l'ambiance du récit et à l'angoisse omniprésente. Sans rien dévoiler de ce troisième tome palpitant, sachez tout de même qu'il se révèle plus surprenant que ce que vous auriez pu imaginer à la lecture des précédents. Fabien Nury est encore une fois redoutablement efficace et son inventivité ne paraît pas avoir de limite lorsqu'il s'agit de jouer avec nos pauvres nerfs... Que ce soit pour le récit ou le dessin de John Cassaday, vous aurez compris que la série Je suis Légion est un "indispensable" dans la liste des BD que vous vous devez de découvrir absolument ... Incontournable ! A lire : la fiche album sur le sites des Humanos A lire : l'excellente critique sur le site Actuabd (et l'interview de Fabien Nury)