Zombies New Look…

Girls (scénario de Joshua Luna, dessin de Jonathan Luna, collection Contrebande, éditions Delcourt)

Perdus en pleine campagne, les habitants de la petite bourgade américaine de Pennystown mènent une vie on ne peut plus tranquille entre le General Store, le bar du vendredi soir, le bureau du shérif et les quelques fermes qui constituent leur seul horizon.

Enfin, une vie tranquille jusqu’au jour (ou était-ce un soir ?) où se pointent dans le patelin, une, puis cinq, puis une dizaine de jeunes filles brunes toutes identiques, nues comme des vers, sortant toutes de cocons ronds ressemblant à la boule géante de la série Le Prisonnier et s’attaquant aux femmes du coin comme n’importe quel zombie de bas étage ! Et là, immanquablement, vous vous dites que le chroniqueur d’IDDBD a méchamment abusé de la vodka, voire de l’eau de Cologne qu’il planque dans le placard de sa salle de bain. Sachez, chers lecteurs, que vous vous trompez lourdement : ceux qui ont abusé de la mescaline ou de n’importe lequel des produits toxiques prohibés par la loi, ce sont les frères Luna, les créateurs de Girls ! Car il en faut de l’imagination pour que le pitch que vous avez lu se transforme en une BD ma foi pas déplaisante du tout… pour peu que vous acceptiez de retrouver en vous cet(te) adolescent(e) qui sommeille et qui n’attend qu’une occasion pour enfin reprendre un peu d’air frais !

Bien entendu, les esprits les plus chagrins d’entre vous (aaaahhhh, ne le réfutez pas, j’en connaît !) trouveront que cette série (trois tomes publiés en France) ne vaut pas un pet de lapin, tant en matière de scénario (qu’ils trouveront convenus…) que de dessin (bienvenue à la palette graphique…).

Pour les autres, les esprits jeunes, frais, alertes et prêts à toutes les expériences proposées par le 9ème art (dont IDDBD espère faire partie…), Girls est l’équivalent BD des teen-movies américains. Il faut la prendre comme telle et ne pas y chercher autre chose que le plaisir de passer quelques instants en compagnie d’une bande de cul-terreux nord-américain en train de se faire gravement latter par une horde hystérique de jeunes femmes que n’aurait pas renié Russ Meyer. Ceci présente au moins deux avantages. Le premier, c’est qu’il est toujours agréable de traiter des nord-américains de ploucs sans en éprouver le moindre remord. Le deuxième, je vous laisse le découvrir en lisant les trois premiers tomes de Girls

Une réflexion au sujet de « Zombies New Look… »

  1. <img class="gravatar" src="http://www.gravatar.com/avatar.php?gravatar_id=c9471dcc6ce724a98bd6f01a1267323c&size=40"&gt; Ah quelle est bien cette série ! Hommage aux Séries B (ou Z, ou A, je ne sais plus) à l'américaine. Le scénar' ? Rien de révolutionnaire : une pincée de kitch accompagnée d'action extraterrestres et le tour est joué ! Le dessin, un peu froid mais convient bien au genre. Ados sur le retour (comme moi), bienvenues !!!!!Malheureusement la sortie du tome 4 (the ultimate !) n'est pas encore annoncée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *