Historique !

La véritable histoire de Futuropolis : 1972 – 1994 (dessins et souvenirs de Florence Cestac, éditions Dargaud) Futuropolis est un nom mythique chez tous les amateurs éclairés de la bande dessinée (et plus encore chez les collectionneurs fanatiques). D’abord unique libraire parisienne spécialisée BD (on a du mal à y croire aujourd’hui) puis maison d’édition iconoclaste, l’aventure de Futuro (pour les intimes) est avant tout une histoire de copains. Une bande de potes qui ont ouvert, sans trop y faire attention, les portes à une édition BD de qualité et à une génération d’auteur devenue aujourd’hui référence. On ne citera que Baudouin, Tardi, Bilal ou JC Denis pour les plus connus. Cette histoire est racontée par l’une de ses héroïnes, très grande dame de la BD : Mme Florence Cestac. Avec son style gros pif reconnaissable entre mille, son humour et ses souvenirs, elle relate 22 années inoubliables. D’un temps où la BD était réservée à un cercle d’initié, en passant par le premier album hors norme jusqu’à l’émergence d’une nouvelle génération d’auteur au début des années 90 (on vous laisse deviner qui), vous traverserez en compagnie d’Etienne Robial (le grand chef, le Jean-Christophe Menu de l’époque), de Harry Mickson (la mascotte de Futuropolis), du fidèle Ratier, de Jacques, Jean-Marc, François, Dugenou, Susanna et d’une partie des 80 salariés et 328 auteurs de Futuro, cette épopée fantastique teintée de galères, de coups de gueule, de séparations, d’amitiés, de joies, de professionnalismes, bref d’humanité. La véritable histoire de Futuropolis est une bd historique comme je les aime à conseiller aux jeunes amateurs et aux anciens nostalgiques. Elle a, de plus, le mérite de redonner une histoire à cette fantastique maison d'édition. Incontournable ! A lire : la critique sur sceneario.com A lire : l’article très intéressant d’Univers BD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *