Chronique de vacances #36 : FLBLB

L'info du jour IDDBD poursuit sa quête, après Le Lézard Noir, nous vous présentons une nouvelle maison d’édition de Poitiers (je précise la ville car je suis un expatrié chauvin alors quand on fait des trucs bien dans mon coin, bref). Si Le Lézard Noir s’est spécialisé dans le manga underground, les éditions FLBLB (on vous laisse chercher la prononciation) œuvre pour la "petite" édition. La particularité de FLBLB, en plus de faire des œuvres de qualité (Jérôme et Sultana de Neyo, Petite histoire du grand Texas ou  Petite histoire des colonies françaises d’Otto T. et Grégory Jarry), est de revenir aux sources du travail d’éditeur. En effet, comme au temps des Lumières, FLBLB tient aussi une librairie spécialisée dans la BD indépendante avec plus de 3000 titres et 250 éditeurs ! Vous amateurs éclairés ramant pour trouver trois malheureux albums d'indépendants (on vous avait pourtant prévenu : allez chez vos libraires spécialisés), il ne vous reste plus qu’à pousser la porte de la librairie Le Feu rouge, et là vous vous sentirez comme Ali Baba devant sa caverne ! Vous pourrez mourir ! Enfin, pas avant d'avoir tout lu et d'être passer chez Bulles d'Encre, l'autre super-librairie spécialisée de Poitiers ! Ajoutons que les éditions FLBLB animent les ateliers d’initiations On fait des livres. Bref chapeau bas messieurs, dames ! Donc pour découvrir une petite maison d’édition dynamique, inventive, mais ancrée dans une tradition de qualité et de partage, il vous suffit de cliquer sur le site des éditions fleubeuleubeu (c’était une tentative de phonétique). A découvrir : leur site évidemment !

Une réflexion au sujet de « Chronique de vacances #36 : FLBLB »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *