Chronique de vacances #22 : Kyoko Okazaki

L'info du jour Encore un coup de pied au c.. de ceux qui croient toujours que le manga se résume à quelques gamins vêtus de pyjamas exécutant des acrobaties émaillées de cris de guerre kung-fu ! Avec Helter Skelter (publié chez Sakka)‎, Kyôko Okazaki aborde un sujet de société qui revient régulièrement dans nos journaux : la dictature de la beauté stéréotypée. Et pour vous donner envie de lire ce superbe one-shot, voici le pitch : "Splendeur et misère d’une top-modèle… Ririko a un visage et un corps “parfaits”. Son incroyable physique entraîne des spéculations sur ses origines, et la jeune femme fait tout pour maintenir le mystère. Mais la réalité est plus simple, et sordide, sa beauté n’étant que le fruit de la chirurgie esthétique. Au fait de sa gloire, la star peine cependant de plus en plus à camoufler ses imperfections. Un jour, l’inévitable se produit : son agence engage une beauté de 15 ans. Ririko, menacée, se transforme alors en criminelle… Portrait au vitriol d’une star sur le déclin, réalisé par l’une des auteurs phares de la bande dessinée nippone, Helter-Skelter est une charge subtile contre une société conformiste et soumise au diktat de la “Beauté”. Effrayant de vérité.‎" A visiter : le site des éditions Sakka A lire : la critique de ToutenBD.com

2 réflexions au sujet de « Chronique de vacances #22 : Kyoko Okazaki »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *