Petite fille de l’île d’Yeu

Edlyn (scénario et dessin de Cécile Brosseau, couleurs de Sébastien Bouet, éditions Soleil, 2007) Vous savez quoi ? Et bien notre Mike a vraiment du nez. Le 12 mai, il nous faisait une info du jour spéciale Soleil. Dans cette chronique, il signalait déjà la sortie de Edlyn. Et là, mon cher Mike, désolé de te prendre de cours mais arpès avoir lu cette BD, j’ai bondi vers mon clavier et en trois mots : elle est magnifique ! Pour résumer un peu l’histoire (si vous n’avez pas lu l’info du jour du 12 mai), Edlyn a sept ans et vit sur l’île d’Yeu. Sa mère est douce, elle a une sœur et un petit frère. Mais son père, marin, est autoritaire et souvent méchant. Un jour, alors que le bateau paternel prend le large, elle rencontre un petit garçon bien étrange. Cet album est tout simplement magique. Son dessin simple, dépouillé, un peu naïf, brille par une incroyable expressivité. Quelques traits de Cécile Brosseau et tout devient vivant. Des couleurs magnifiquement appliquées par Sébastien Bouet et voici une couverture merveilleuse ! Et ce n’est pas valable que pour la couverture ! Cette histoire bénéficie également d’un scénario digne de ce nom. A l’image de son dessin, Cécile Brosseau a construit un récit simple mais touchant. Elle sait distiller avec talent les tristesses, les mélancolies, les joies et les mystères. Edlyn est magnifiquement vivante et les émotions, sans effusion mal placée, sont à fleur de peau. Mélancolique et sensible, cette histoire fera rêver les plus jeunes et s’émerveiller les adultes. En tout cas, je la considère déjà comme une de mes toutes meilleurs lectures BD de l’année. Incontournable !

Une réflexion au sujet de « Petite fille de l’île d’Yeu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *