La Petite étoile d’Andi Watson

Little Star (scénario et dessin d' Andi Watson, Editions ça et là, 2006) Mike est un grand amateur d’Andi Watson (cf les chroniques ici) mais malgré ses imprécations, je n’avais jamais pris le temps de lire attentivement les albums qui me tombaient sous la main en librairie. Puis j’ai découvert Little Star. En lisant le résumé, j’avais l’égocentrique impression qu’Andi Watson n’avait écrit ce livre que pour me faire découvrir son travail. Simon Adams est un papa moderne, très impliqué dans l’éducation de Cassie, sa petite fille de 3 ans. Il est prêt à tout pour sa famille, d’ailleurs, il a déjà sacrifié sa carrière de graphiste. Cependant, il doit jongler avec ses ambitions personnelles, les désirs et les besoins de ses proches. Voici, une œuvre pour tous les jeunes papas. Avec un énorme talent, Andi Watson pose sur le papier toutes les interrogations inhérentes au "travail" de père. Du réveil à 5h30 aux relations père-fille, de la crèche au boulot à mi-temps, des interrogations sur le développement de l’univers aux grenouilles, Simon Adams est un astre qui gravite autour de sa petite étoile. Mais comment faire pour Simon quand, après avoir donner le nom de sa fille à une étoile sur un site web, il ne la retrouve plus ? Petit bijou d’allégorie. Conduit avec une incroyable finesse, cet album vous mènera dans les méandres des angoisses paternelles. Oubli et découverte de soi, changement des relations aux autres, si la vie de Simon aurait pu être plus simple sans, c’est avec sa petite fille qu’il s’épanouit. Une formidable leçon de vie. Pour conclure, un petit passage : "C’est une très longue litanie d’émotions contradictoires que j’éprouve souvent en même temps. Je suis le prince charmant et la marâtre, le bon roi et l’affreuse demi-sœur, le carrosse et la bonne fée. Je suis glandeur et chauffeur, maître et élève, infirmier et gendarme. Donneur de bisous et de consolations, lanceur d’ultimatums, et guide moral. Brigadier des bonnes mœurs et de l’hygiène. Je suis pharmacien et distributeur de billets. Danseur et chatouilleur. Monstre. Torcheur de fesses et donneur de bain. Râleur et conteur d’histoires. Tyrannique et laxiste, bricoleur et femme de ménage. Mari et fils. Papa." Bon allez j’avoue, j’adore ! Et bises à tous les papas ! Ah et puis merci aux éditions ça et là qui, décidément offre le meilleur du graphic novel ! Ah et puis pardon Mike, la prochaine fois, je n’attendrais pas pour lire tes coups de cœur ! A lire : la critique de Krinein A lire : l’interview d’Andi Watson sur BDthèque

5 réflexions au sujet de « La Petite étoile d’Andi Watson »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *