RG – tome 1 : Riyad-sur-seine

(scénario de Pierre Dragon et Frederik Peeters, dessins de Frederik Peeters, collection Bayou, éditions Gallimard) Savez-vous ce qu’est un achat compulsif. C’est quand on voit une BD de Frederik Peeters sur une table et qu’on ne savait même pas qu’elle était parue. Alors cette fois-ci que va-t-il raconter ? Une histoire fabuleuse avec une petite fille rencontrant un monstre (Koma avec Pierre Wazem), un récit autobiographique tendre et émouvant (Pilules Bleues) ou le récit intersidérale d’un vague à l’âme intérieur (Lupus) ? Non, RG, c’est l’histoire d’un flic. Pardon ?!!!!! Un polar !!!!! Ben oui, un polar. Rien de bien original à première vue. A première vue... En fait, cet album est le fruit d’une rencontre entre deux hommes que tout oppose : Pierre Dragon, flic aux RG, originaire du Sud-Ouest de la France et Frederik Peeters, dessinateur suisse. Joann Sfar (l’instigateur de cette rencontre) explique dans la préface de l’album : "C’est deux-là se ressemblent tellement peu que le courant passe tout de suite." Et c’est vrai. Dragon est un raconteur d’histoire et en 20 ans de métier il a des choses à dire. Ca tombe bien, c’est le métier de Peeters de créer des histoires. En plus il le fait bien. RG est donc le premier album issu de cette collaboration. L’histoire est simple : une vie de flic. Un matin, on propose à Dragon de diriger une cellule spéciale des RG pour venir en aide à la DST (l’anti-terrorisme). A partir de là, on se retrouve à arpenter Paris en compagnie du flic. Ouvrier de la justice dans une ville moderne, il fait son job en professionnel, pas de regrets, pas de remords, une dose de cynisme, beaucoup de culot, de l’humour et surtout l’efficacité avant tout. La patte de Frederik Peeters est bien présente. Chroniqueur du réel, il ne s’attache pas qu’aux simples événements. Les détails dans les dialogues où les situations, les rapports humains, le passé des personnages, toutes ces petits choses forment une mosaïque décrivant l’univers des policiers mais aussi de notre monde. "Il fouille le ventre d’une cité moderne" (Joann Sfar toujours). Donc, pour vous résumer la situation, vous ne trouverez pas de bad boys dans cette BD, ni des porches-à-donf’-dans-les-rues-de-Paris, pas d’explosions ni de cascades, rien de tout ça. Vous n’êtes pas dans le cliché Belmondo-hollywoodien, mais dans la vraie vie (j’aime dire ça quand je parle d’une BD). Pour Pierre Dragon, le but de cette BD était de faire connaître le vrai travail de la police. Je ne sais pas s’ils ont réussi (je suis assez mal placé pour vous le dire, mais si on fait une BD sur le vrai travail des bibliothécaires pas de soucis !). En tout cas, voici une bon début de série. Plus qu’un polar, pas une biographie, juste une histoire simple de vies compliquées sans aucune prétention ni jugements. Sensible mais virile, comme ses héros. A lire : la bonne chronique de sceneario.com A lire : la chronique sur graphivore A voir : quelques planches sur Wartmag.com

8 réflexions au sujet de « RG – tome 1 : Riyad-sur-seine »

  1. J'ai beaucoup aimé les deux tomes de la série, je trouve qu'ils donnent un bon aperçu de leur boulot. Ce qui est dommage c'est que visiblement Peeters et Dragon ne s'entendent pas du tout et que la série s'arrête donc au tome 2.

    1. Oui, il semble que ce soit un problème entre les deux. Faut dire qu'ils sont très différents.
      D'après ce que j'ai entendu ici ou là, il y aurait un projet avec un autre auteur de BD. Mais il y avait quand même la patte Peeters sur cette série. Si le tome 3 existe un jour, il souffrira de la comparaison. A moins qu'ils aient trouvé mieux que Peeters mais j'en doute 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *