Dragon Head : le tunnel de l’angoisse

Dragon head – 10 tomes, série terminée (scénario et dessin de Minetori Mochizuki, Pika) Alors qu’ils rentrent d’un voyage scolaire, une énorme secousse fait dérailler le train de Teru, Ako et Nobuo. Seul rescapé de l’accident, ces trois adolescents se rendent compte qu’ils sont enfermés dans un tunnel. Alors que la température grimpe étrangement, l’obscurité et la peur commence à gagner les esprits. Mais le pire n’est peut-être pas dans le tunnel. Alors, ami lecteur d’ IDDBD, voici un manga au scénario époustouflant ! En 10 tomes, vous allez être plongé dans une obscurité (dans toutes ses formes) et une angoisse permanente. Huis-clos terriblement bien menés dans les deux premiers tomes puis transformé en manga-catastrophe par la suite, ce seinen de Minetori Mochizuki exploite avec bonheur tout le filon de l’angoisse : la peur, la folie, la mort et toutes les thèmes classiques du genre sont distillés avec talent. Il n’est pas rare de s’accrocher à la couverture tout en tournant frénétiquement les pages. On y retrouve parfois l’atmosphère des meilleurs jeux vidéo d’angoisse type Resident Evil (les amateurs comprendront) bref, on se fait peur. Moi qui ne suis pas un grand fanatique des films catastrophes, je dois avouer que je suis encore bluffé. Je tremble d’envie de disserter sur les thèmes très nombreux de ce manga, mais en dire un peu gâcherait le plaisir de la découverte. D’ailleurs je ne mets pas de lien pour vous éviter de désagréable surprise. S’il vous plaît, ne vous arrêtez pas aux couvertures vraiment hideuses. Ce n’est pas la meilleure réalisation de Pika (ah l’édition de Chobits !). Elles ne rendent pas honneur au dessin, classique mais efficace. Des scènes hallucinantes, des chapitres à couper le souffle, le tout distillé dans un vent d’angoisse insatiable. Une claque mais à ne pas mettre entre toutes les mains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *