Vitamine

(scénario et dessin de Keiko Suenobu, Panini Comics, 2005)

Jeunesse japonaise

Sawako a 15 ans et comme tout bon élève japonais travaille d’arrache-pied pour faire plaisir à ses parents et décrocher ainsi la meilleure place dans le meilleur des lycées. Mais un jour, la jeune fille cède aux avances de son petit ami et se retrouve dans une position assez délicate dans une salle de cours. Ils sont très vite découverts par un autre élève. Mais ce n’est que le lendemain que le cauchemar commence pour Sawako. Elle devient la souffre-douleur de la classe tandis que son ami la rejette complètement. Attention claque assurée si vous vous décidez à lire ce petit bijou. Sous ces doux airs de shojo, Vitamine remue son petit monde. Récit initiatique évoquant un double phénomène fréquent au japon, la violence à l’école (ijimé)et l’absentéisme qui en découle, Keiko Suenobu dresse un portrait à l’acide de la société nippone. Elle ne prend pas de gants pour décrire la faillite d’un système qui empêche les jeunes de s’épanouir. Entre les cours du soir, les activités en club et la pression des parents, les jeunes ont trop peu de temps pour se retrouver face à eux-mêmes. Et tout peut déraper facilement et il n’y aura personne pour vous rattraper. Dans cette société où l’élitisme et l’individualisme sont rois, il y a peu de place pour le rêve. A méditer. Je meurs d’envie de vous en dire plus mais ce n’est pas possible sans dévoiler la conclusion. Les 200 pages de ce petit one-shot se dévorent à la vitesse de l’éclair, idéal pour faire découvrir un manga brillant d’une toute jeune mangaka toute aussi brillante. Keiko Suenobu fait partie de cette nouvelle génération qui révolutionne peu à peu l’image d’Epinal du manga (avec Testuya Tsutsui entre autres). Une mangaka à suivre donc et un manga à relire sans modération ! A lire : l’excellente analyse sur Orient Extreme.net avec en particulier une explication du phénomène de l’Ijimé.  

2 réflexions au sujet de « Vitamine »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *