Fight Mangas !

Reset et Duds Hunt (scénarii et dessins de Testuya Tsutsui, Ki-oon) Dans ma dernière chronique sur Vitamine (à lire absolument, le manga hein, pas forcément la chronique), j’évoquais le nom de Tetsuya Tsutsui. J’avoue avoir lâchement préparé le terrain pour cette double chronique. Les plus curieux d’entre vous (où les moins pressés) sont peut-être aller voir sur la toile ou chez leurs libraires spécialisés préférés (moi c’est L’Orielle à Evreux) pour découvrir ce jeune mangaka iconoclaste. Pour l’instant, j’avoue n’avoir lu que Reset et Duds Hunt mais ces deux one-shot d’action pure m’ont largement marqué. Dans Duds hunt, Nakanishi, jeune délinquant en réinsertion, s’ennuie fermement dans son nouveau travail. En surfant sur le web, il rencontre Eksam qui lui propose de participer à un genre de jeu assez nouveau, un survival game urbain où le but est de récupérer un émetteur. La seule règle est que tous les coups sont permis. Très vite, Nakanishi y prend goût et retrouve les anciens travers de son passé. Dans Reset, Testuya Tsutsui nous plonge dans un jeu en ligne qui conduit certains de ses participants au suicide lorsque ces derniers voient le message de fin de jeu : Votre vie est un échec, appuyez sur Reset. Quand le mari d’Hitomi saute par la fenêtre, cette dernière tente de résoudre l’affaire et rencontre Junsuke, un jeune hacker de génie. Tous les deux vont se plonger dans Dystopia pour découvrir la vérité. Assurément violent et immoral, l'univers de Tsutsui n’a rien à voir avec les mangas que vous avez déjà lu Décalé, marginaux et mal-à-l’aise dans une société ordonné, ses personnages tentent d’évoluer dans un monde parallèle, virtuel (comme dans Reset) ou réel (Duds Hunt). D'ailleurs, Tsutsui est lui-même un auteur indépendant qui s'ést fait connaître par le web. Mené à un rythme d’enfer, ces deux mangas vous tiendront en haleine jusqu’au bout. Privilégiant l’action pure, Tetsuya Tsutsui dit s'inspirer de sa société. Il donne donc une image très rude et sans concession du japon contemporain. D’où de nombreuses critiques et polémiques sur son œuvre. Bon, nous on aime en tout cas ! A voir : la galerie d'image de son site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *