Jolie découverte

Ce qu’il en reste (scénario de Loïc Dauvillier, dessins de Jérôme d'Aviau, Editions Les enfants rouges, février 2007) Au hasard des discussions avec des lecteurs de la bibliothèque, on a parfois de belles surprises. Certains nous parlent de leur blog et on se retrouve à écrire dedans quelques mois plus tard, d’autres nous propose des lectures. Et c’est ainsi que Ce qu’il en reste m’est tombé entre les mains. 1100 exemplaires au premier tirage, une maison d’édition inconnue (pour moi en tout cas), un format à l’italienne (plus large que haut), des cases et des textes en alternance, voilà qui aiguise la curiosité. Ce qu’il en reste raconte une relation tumultueuse ou plutôt une non-relation. Théo est un apprenti écrivain travaillant sur un premier roman. Mais son activité l’empêche de voir le monde autour de lui, et sa copine en particulier. Son incroyable immobilité (dans le fauteuil de son appart’) contraste avec les mouvements incessants de son amie. Rien de bien nouveau me dira-t-on, oui mais… La forme du récit est intéressante car cet album mêle long passage du roman écrit par Théo et pur moment de grâce graphique par l’intermédiaire de Jérôme d'Aviau. Une histoire simple mais bien menée, surprenante en tout cas que je vous conseille de lire si vous le voyez passer sous votre nez. A noter que Ce qu’il en reste est un album introductif au récit Théo prévu en 2008 (lu sur le site des éditeurs). On le suivra avec intérêt ! A découvrir : le site des Enfants rouges

8 réflexions au sujet de « Jolie découverte »

  1. Mise à jour<img class="gravatar" src="http://www.gravatar.com/avatar.php?gravatar_id=93717306bb5e537d68264d821f9226e9&size=40"&gt; Merci pour votre chronique.Cependant je vous fait cette petite note pour vous informer que la couverture que vous avez publier avec le titre "Notes pour plus tard" est complétement obsolète puisque le titre est bien "Ce qu'il en reste".En tant qu'éditrice des "Enfants Rouges", je peux vous envoyer la bonne couverture! ce serait une bonne chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *