Chito Grant

Chito Grant (scénario de Jean-Blaise Djian, dessin de David Etien, éditions Emmanuel Proust) Aaaahhhhhh ! Ca faisait longtemps qu'IDDBD ne vous avait pas servi de western au des(s)ert, cow-boys ! On vous le répète régulièrement mais un petit rappel n'est pas inutile de temps en temps : nous avons chacun à IDDBD nos petites marotes personnelles... David, Franck et Redwan me pardonnerons sans doute celle-ci : oui, j'aime le western en BD ! Et il faut bien reconnaître que le genre est bien représenté dans le monde du 9ème art (ça, c'est pour vous préparer à de prochaines chroniques sur le sujet...). Venons-en à Chito Grant. Si je vous dis que c'est un western original, vous ne me croierez pas (je vous l'ai dis tant de fois déjà...). Et vous auriez tort ! Certes, on retrouve les grandes figures qui ont déjà émaillées bon nombre d'histoires avant celle-là, mais la manière de les aborder ne me paraît pas ici aussi conventionnelle que dans les western que vous avez pu découvrir dans ces pages. Aaaaahhhhh ! Les plus cultivés me contrediront sans doute, mais laissez-moi le plaisir d'essayer de vous convaincre qu'il n'en est rien... Notre héros, le Chito Grant du titre de cette série (un triptyque dont deux albums sont déjà parus), s'inscrit certes dans la tradition du genre (fine gachette, solitaire, courageux...) mais il est plus préoccupé par la recherche de ses origines que par la vengeance (thème récurrent, s'il en est, du western). Quant au "méchant" auquel il s'affronte, le maître de la petite bourgade Gila Blend, c'est Texas, une femme au caractère mieux trempé que le meilleur acier. Oulala ! La belle originalité me direz-vous ! Et vous auriez encore tort (désolé...). Car à partir de cette trame relativement simple, c'est tout une toile de fils reliant les nombreux personnages de l'histoire que tisse Jean-Blaise Djian au gré de son scénario tortueux. L'action et les rebondissements, les interrogations, le suspens sont les piliers d'un récit qui vous tient en haleine (de chacal...) de bout en bout. Chito Grant, ce pourrait être un drame antique, la modernité du ton et un background culturel plus proche de nous en plus. Quant au dessin de David Etien, il est parfait : moderne, nerveux, expressif, aux couleurs particulièrement bien choisies (merci les Gobelins)... Dans le genre, c'est une vraie réussite qui contibue pleinement à l'originalité de la série. Maintenant qu'il nous a mis l'eau à la bouche avec Chito Grant, voilà un jeune dessinateur que l'on attend de pied ferme sur d'autres projets... A visiter : le site de David Etien A voir : sur le site wideo.fr, une vidéo d'animation à laquelle a participé David Etien A découvrir : la bio express de Jean-Blaise Djian sur le site de Vents d'Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *